Couples LGBTQ à la télévision (1/2)

Couples LGBTQ à la télévision (1/2)

  • Post author:
  • Post category:Séries / TV
  • Reading time:10 mins read

Depuis de nombreuses années, les séries permettent de découvrir des personnages LGBTQ en tous genres, mais aussi de les voir tomber amoureux et former de très jolis couples. C’est pourquoi j’ai décidé de dresser la liste de certains des couples dont je suis particulièrement devenu fan. Parce qu’ils sont originaux, que leur histoire est bien traitée, parce qu’ils sont beaux et amoureux, bref, pour tout un tas de raison.

Voici les cinq premiers de ma liste, les cinq derniers seront abordés dans un prochain article à venir ! Attention, si vous n’avez pas vu la série dont parle ces couples, vous risquerez donc de vous faire spoiler !

Connor & Oliver

Alors que je viens tout juste de terminer la série How To Get Away With Murder, difficile de ne pas mettre en première position le couple formé par Connor Walsh et Oliver Hampton. Présents durant les six saisons du show, et étant l’un des couples phares de la série, je n’ai jamais vraiment craint pour leur sécurité ou l’avenir du couple. Comme s’il était évident que dans tout ce bazar, ces meurtres et autres problèmes, il ne pouvait rien arriver de « trop » grave à ces deux-là.

Bon, relativisons, tout n’est pas tout rose. Mais on peut se sentir soulagé de savoir qu’ils finiront heureux, l’un avec l’autre, et vieillirons aux côtés l’un de l’autre.

Ce que j’ai aimé, c’est la sincérité avec laquelle leur histoire a pu être traitée. Des doutes de Connor, du fait qu’il se servait d’Oliver – au tout début – que ce dernier lui a appris à aimer, comme il le dira si bien dans le dernier épisode. Comment ne pas évoquer leur mariage ? Sans doute l’un des plus beaux moments de la série à mes yeux avec notre Oliver adoré qui chante « All of me » à son nouvel époux. Ces deux là sont tendres, mignons (et aussi incroyablement sexys, avouons-le).

De plus, il est assez rare de voir une série traiter chez l’un de ses personnages principaux de sa séropositivité, et de montrer que ça n’est pas forcément un frein à une vie de couple heureuse et épanouie. Connor et Oliver vont apprendre à être honnêtes l’un envers l’autre, à compter l’un sur l’autre, à savoir se pardonner également.

Tout n’est pas parfait, tout n’est pas rose, mais ils représentent le mieux ce que j’aspire pour moi-même et ma vie de couple.

Clarke & Lexa

La saison 7 de The 100 est actuellement diffusée, et l’on pense encore à Lexa. Ce personnage fort et audacieux apparu au début de la seconde saison, qui va vite s’imposer comme l’un des personnages préférés des fans (et de moi-même). Lexa, c’est la chef du peuple vivant sur Terre qui va se trouver confrontée à Clarke, qui dirige le peuple du ciel. Deux mondes, deux philosophies radicalement différentes, de manière de voir les choses et deux esprits forts et combatifs.

La rencontre entre les deux femmes va leur servir, apprenant de l’autre et évoluant côte à côte pour s’unir face à la menace que les hommes de la montagne vont présenter pour leurs peuples. Et Lexa va s’autoriser, comme elle ne l’avait plus fait depuis très longtemps, à aimer de nouveau.

On découvre alors la bisexualité de Clarke, l’héroïne de la série. Surprenant ? Oui. Audacieux ? Aussi. Mais c’est dans l’ordre naturel des choses, rien d’anormal ou de déplacé dans ce monde post-apocalyptique. Clarke va se laisser séduire à son tour et réussir à l’aimer également.

Passé la trahison, la colère, les deux héroïnes vont pouvoir partager quelques moments de bonheur et d’amour. Un bonheur qui leur sera vite arraché par le destin et par la mort accidentelle – mais néanmoins brutale – de Lexa.

Alors derrière cette disparition il y a semble-t-il une incompatibilité d’emploi du temps avec Alycia Debnam-Carter, l’interprète de Lexa, mais il reste aussi des milliers de fans en colère devant cette mort injustifiée, arrivée beaucoup trop tôt.

Dès lors, le personnage de Clarke pourra se construire et avancer en partie avec cette douleur. La perte de la femme qu’elle aime. Quatre saisons plus tard, l’ombre de Lexa est toujours présente, saison après saison. Si Clarke s’est reconstruit, est devenue mère à son tour, elle n’oublie pas celle qui restera à jamais son grand amour.

La série va-t-elle nous ramener le personnage une nouvelle fois dans un flash-back ou une vision ? C’est fort possible, tant le public semble ne pas en avoir terminé avec le couple Clexa.

Kurt & Blaine

Don’t stop believing ! Cette chanson, tout le monde la connait non ? Rendue populaire grâce à la série Glee, dont j’avais déjà dressé le portrait de 10 des personnages LGBTQ de la série signée Ryan Murphy. Kurt Hummel est l’un des premiers personnages homosexuels que j’ai suivi dans une série. Est-ce que je m’identifie à lui ? Je ne pense pas. Quoi que, nous partageons tout de même tous les deux l’amour de la scène et des comédies musicales.

Kurt est un personnage courageux et qui se trouvera être un exemple de poids pour de nombreux jeunes gens qui se cherchent et découvrent peu à peu leur sexualité. Avec Glee, on assiste à de nombreuses étapes de sa vie de jeune homosexuel. De son coming-out, auprès de sa meilleure amie, nous avons également le droit à l’une des plus belles relations père/fils du petit-écran.

Burt va accepter son fils et lui témoigner tout l’amour dont un père peut être disposé à offrir à son enfant. Nous suivrons Kurt face à l’homophobie, au rejet, aux agressions… Mais aussi découvrant l’amour, le vrai, dans les bras de Blaine Anderson.

Kurt et Blaine est l’un des couples les plus populaires de la série, aux côtés de Finn et Rachel. Amour de lycée, ils vivront leurs premières fois ensemble, se séparerons à cause de la distance et des études, mais finiront par revenir dans les bras l’un de l’autre. Ils devront apprendre à vivre ensemble, à se séparer de nouveau, puis à se marier. Évidemment, la série ne pouvait pas leur offrir autre chose qu’un Happy Ending. Kurt et Blaine c’est donc un couple tout en chanson !

Jude & Connor

Je me souviens de ce qui m’a fait commencer la série The Fosters. C’était une ribambelle d’articles qui ne parlaient que d’une chose : le baiser gay de Jude et Connor. S’il a tant passionné les foules et l’opinion public, c’est qu’il s’agissait alors du plus jeune baiser gay de l’histoire de la télévision, les deux ados ayant 13 ans.

C’est donc intrigué et curieux que j’ai commencé cette série familiale ou un couple lesbien se retrouve à la tête d’une famille d’enfants adoptés. Parmi eux, le plus jeune, Jude. Jude qui est un enfant, à part, différent. Il met du vernis à ongles bleu pour aller au collège par exemple, peu importe si les autres enfants se moquerons de lui.

Et dans ce monde de brute, il rencontrera Connor. Tous les deux partagent une passion pour les jeux vidéo, et progressivement, deviendront les meilleurs amis du monde. Puis, évidemment, leurs sentiments assez forts l’un pour l’autre s’exprimeront jusqu’à leur premier baiser.

J’ai trouvé ça génial de voir une série traiter cet amour tendre et mignon comme tout. Car aucune connotation sexuelle n’est à chercher au début dans cet amour plutôt chaste.

La relation des deux adolescents ne sera pas sans heurt. Entre l’homophobie du père de Connor, l’acceptation auprès de ses camarades, le parcours se fera tout en douceur pour les deux jeunes gens.

Malheureusement, l’idylle des deux jeunes gens connaîtra une épreuve de taille : Connor va décider de partir vivre chez sa mère, à Los Angeles, ne pouvant plus supporter les tensions avec son père. Les deux garçons vont ainsi continuer leur histoire à distance, mais elle n’y résistera malheureusement pas.

Si Connor ne réapparaissait plus dans la série après la troisième saison, Jude va se consoler avec un nouvel Love-Interest, Noah. Pour ma part, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher avec ce nouveau personnage, tant je n’ai pas compris le choix des scénaristes de faire se séparer le plus adorable des jeunes couples de la télévision !

Darryl & White Josh

Lorsque j’ai commencé Crazy Ex-Girlgfriend sur Netflix, je ne me doutais absolument pas que j’allais découvrir dans cette série l’un des couples LGBT les plus atypiques. Cette série musicale est un véritable bijou, je vous ai d’ailleurs proposé il y a quelques temps mes 20 numéros musicaux préférés dans cette série !

Darryl est donc le patron de Rebecca lorsqu’elle débarque dans la petite ville de West Covina. Dirigeant son cabinet d’avocats de manière particulière, Darryl est divorcé et le papa d’une adorable petite fille. Aussi, lorsqu’il voit des sentiments amoureux et une attirance toute particulière pour un autre homme naître, cela a de quoi le perturber.

Dans la quarantaine, il ne se doutait absolument pas qu’on puisse se révéler être bisexuel à son âge. Et pourtant, la série va le faire de manière subtile et intelligente. Darryl n’est pas un premier prix de beauté, mais pourtant, il va taper dans l’œil de White Josh, le bon copain sympa de la bande.

Le jeune prof de sport est beau, sexy, mignon, drôle et surtout, il est la gentillesse incarnée. J’ai littéralement craqué sur Josh Wilson (dit Josh le blanc pour ne pas le confondre avec l’autre Josh, le héros de la série dont Rebecca est amoureuse).  Lui est homosexuel, a un goût prononcé pour les hommes plus vieux que lui, et va donc aider Darryl à se découvrir et accepter sa nouvelle orientation sexuelle.

Durant les trois premières saisons, c’est l’un des couples les plus mignons, les plus solides, les plus stables. D’ailleurs, tous les autres personnages les adorent ensemble (ce qui provoquera une chanson géniale au passage). Mais voilà, la route des deux hommes va commencer à diverger lorsque Darryl aura envie de se marier, au contraire de Josh, mais surtout, voudra un nouvel enfant.

Josh n’est pas prêt à s’engager avec ça et à le suivre dans cette nouvelle étape importante, et ainsi, les deux amants se séparerons d’un commun accord. La saison 4 nous permettra de découvrir qu’ils sont néanmoins restés les meilleurs amis du monde. S’ils ont du mal à se détacher l’un de l’autre, chacun des deux refera tout de même sa vie.

Josh restera cependant un ami présent lorsque Darryl sera de nouveau papa grâce à Heather qui accepte d’être sa mère porteuse. Je vous avoue que ne pas les voir finir ensemble est le seul regret que j’ai avec cette série. Je l’ai adoré de bout en bout, mais ce détail m’a vraiment beaucoup embêté !

Très prochainement, je reviendrais avec cinq autres couples LGBTQ !

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !