Redécouvrir le monde avec l’Incorrigible Cory, ça donne quoi ?

Redécouvrir le monde avec l’Incorrigible Cory, ça donne quoi ?

  • Post author:
  • Post category:Séries / TV
  • Reading time:13 mins read

Série phare des années 90 (bien plus aux Etats-Unis ou c’était un véritable phénomène qu’en France, la cause à une diffusion compliquée), Incorrigible Cory est disponible en France via la plateforme de Disney Plus. Du moins, les saisons 3 à 7 le sont depuis début avril, tandis que nous avons du attendre le mois de juin pour obtenir les saisons 1 et 2. Pourquoi ? Ne cherchons pas trop d’explications, le plus important c’est que nous avons désormais droit à l’intégralité de cette série.

Le casting de la seconde saison au grand complet

De quoi parle cette série ? Elle raconte la vie familiale, amoureuse et étudiante de Cory Matthews, des années de collège jusqu’à l’université. Cory Matthews, un personnage drôle et iconique que l’on peut retrouver également dans une autre série : Le Monde de Riley. J’en parlerais prochainement dans un autre article, mais c’est tout simplement la suite d’Incorrigible Cory, 13 ans plus tard, ou Cory et Tapanga sont mariés et parents de deux enfants.

J’avais un peu peur de me plonger dans cette série dont j’avais pratiquement oublié tous les épisodes.  Quand j’étai petit, je voyais des épisodes par ci par là à la télévision, mais je n’ai jamais pu la regarder intégralement. Si j’avais encore en tête les premières années, les dernières saisons étaient pour moi totalement inconnues. Et ce qui m’a rassuré (et peut être vous permettra de vous lancer dans ce Bing watching comme je viens de le faire pendant deux mois), c’est que la série n’a pas tant vieillit que ça.

Au contraire, elle dispose d’un ton que beaucoup de séries Disney ne se permettent plus aujourd’hui. Peut-être que cela vaut grâce à une diffusion à l’époque sur ABC, qui se permet donc un ton plus libre et moins enfant que Disney Channel. Durant sept ans, de nombreux sujets seront traités. La vie, la mort, les problèmes d’adolescents, la pauvreté, la grossesse chez les adolescent, l’alcool, le suicide, les relations amoureuses, sexuelles, les rapports parents / enfants, frères / soeurs… C’est une sitcom propre aux années 90. Pas de téléphone portable, pas d’internet à tout va, les relations sociales se passent exclusivement en direct. Et ça fait du bien (oui je suis un enfant des années 90) de se replonger dedans.

Monsieur Feeny un professeur en OR

Dans son titre original, la série s’appelle Boy Meet World, et ça résume complètement la série. Cory, le jeune garçon, découvre le monde, de bien des manières. Et c’est sa découverte du monde, entouré de ses parents, de son frère et a soeur, son meilleur ami, son professeur ou bien encore celle qui est la femme de sa vie depuis la tendre enfance que l’on va suivre durant sept ans. Il est au collège dans la première saison, puis au lycée pendant quatre ans et enfin à l’université pour les deux dernières saisons.

Bizarrerie qui s’explique pourtant très bien grâce à des explications cohérentes, son professeur principal restera tout du long l’adorable Monsieur Feeny. Je pense que tout enfant devrait avoir un Monsieur Feeny dans sa vie. Le professeur na va pas s’arrêter à son rôle d’enseignant, mais au delà, apprendre de véritables leçons de vie à ses élèves. La chance de Cory c’est que Georges Feeny est aussi le voisin des Matthews. Les conseils prodigués par l’enseignant peuvent ainsi sortir de la salle de classe et arriver jusqu’au salon (ou le jardin) de la famille. Car s’il est un conseiller pour Cory, il le sera aussi pour tout l’entourage du jeune homme.

Georges Feeny est donc l’un des professeurs les plus incroyables que la télévision ai pu nous offrir. Il est patient, pédagogue, drôle, et surtout, il aime ses élèves. Alors oui, il l’avouera dans le dernier épisode, il avait certes une grosse préférence pour nos personnages principaux, mais il les a véritablement vu grandir et devenir de jeunes adultes. Plus qu’un professeur, c’était un père pour eux.

La série doit également beaucoup à son personnage principal, j’ai nommé Cory Matthews. Loin des beaux gosses de service ou des héros parfaits, Cory est un jeune homme curieux et particulier. Il a naturellement peur de tout, hypocondriaque, colérique, cherchant à plaire à tout prix et disposant d’un caractère bien trempé, Cory va grandir et devenir un jeune homme auquel beaucoup peuvent s’identifier : un outsider. Evidemment, le jeune homme pourra compter sur son entourage, et là, de nombreux personnages vont briller de toute part.

A commencer par l’élue de son coeur, Tapanga Lawrence. Rien que son prénom donne le ton. Dans la première saison, on découvre une petite fille hippie, dans un monde à part et lumineux à milles lieux du très terre à terre Cory. Et pourtant, c’est cette différence radicale qui va amener les deux amis à être amoureux. La série nous fera découvrir par des flashback que leur histoire dure depuis qu’ils ont deux ans, et la relation amoureuse des jeunes gens sera menées de hauts et de bas. Et pourtant, il ne fait aucun doute, à aucun moment que Cory et Tapanga sont fait l’un pour l’autre.

L’école, un lieu important dans la série

Instaurée comme l’élément sentimental, la série va réussir à creuser le personnage de la jeune fille et en faire un véritable atout. C’est simple, elle est mon gros coup de coeur. Les deux jeunes gens vont vivre un tas d’épreuves. La puberté, la découverte de leurs sentiments, une séparation, se retrouver à nouveau, se questionner sur de potentiels attirances envers d’autres. Tapanga va même refuser de suivre ses parents par amour pour Cory et ira vivre chez sa tante et refusera une intégration à Yale pour éviter d’être séparée de celui qu’elle aime. Ce qui mènera inévitablement à leur mariage au début de la septième saison.

J’ai l’impression avec tout ça de faire partie à mon tour de la vie de Cory et Tapanga. Je les ai vu grandir et aller jusqu’au mariage, puis à leur déménagement pour New York ou une opportunité professionnelle accueillera Tapanga (et que l’on retrouvera donc dans la nouvelle série centrée sur leurs enfants).

A cela, on ajoute des parents aimants, Alan et Amy. Si ces deux la perdrons du temps d’écran dans les deux dernières saisons, ils sont le modèle typique d’une famille américaine dans une série américaine. Ils travaillent, ont des enfants, et sont des très bons parents. Les relations parents / enfants seront mises en avant dans plusieurs épisodes et à chaque fois le constat est le même : ils sont les parents que tout le monde rêverait d’avoir. A commencer par Shawn Hunter.

Le trio vedette de la série entre au lycée

Le meilleur ami de Cory, Shawn, est indissociable du jeune homme. C’est l’une des relations amicales les plus fortes et les plus intenses que la télévision nous ai offerte. Tellement puissante que Tapanga devra composer avec cette amitié très (trop ?) forte à bien des égards. Tapanga devra accepter très tôt de partager l’homme de sa vie avec un autre homme, jusqu’à la présence très forte de Shawn à leur mariage. Dans la dernière saison, elle n’hésitera pas à le dire à son époux : elle se sent parfois de trop dans cette histoire, tant Cory accorde bien plus d’importance à son ami de toujours.

Mais leur relation d’amitié est l’une des plus belles choses que nous offre la série. Si parfois, ils ont vraiment l’air d’être un couple (et en ça, à aucun moment la série ne va se moquer d’un personnage homosexuel, ce qui est plutôt cool au vu de l’époque), Shawn pourra compter sur l’amour fraternel de Cory, ainsi que de la famille Matthews dans son ensemble. Issu d’une famille pauvre et vivant dans une caravane, Shawn aura une vie familiale chaotique.

Son père Chet est très peu présent tandis que sa mère, Virma, va carrément disparaître plusieurs années, avant de revenir, et de disparaître à nouveau. Dès lors, Shawn a tout du jeune gamin qui va mal tourner. Mais avec l’aide de son professeur et des Matthews, il va heureusement avoir un entourage familial qui va l’épauler et l’aider à devenir un homme. Durant un temps, il vivra même avec Jonathan Turner, l’un de ses professeurs qui le prendra sous son aile.

Jack, Angela, Cory, Tapanga, Eric, Rachel et Shawn : les dernières saisons se concentrent sur la bande de potes.

Shawn aura également la surprise de se découvrir un demi-frère au début de la saison 5, avec Jack, issu d’une union précédente de leur père mais qui vit avec sa mère et son beau père très très riche. Une différence de taille qui n’empêchera pas les deux jeunes hommes de construire une relation fraternelle.

Arrivé en cours de route, Jack s’imposera comme l’un des personnages majeurs de la seconde partie de la série (les saisons 5 à 7), ou la série tournera bien plus autour de la bande de copains que de la vie familiale en général. C’est comme ça qu’arriverons de nouveaux personnages comme Rachel, dans les deux dernières saisons, qui sera la colocataire de Jack et Eric. Rachel qui est à mon sens le personnage oubliable qui ne sert pas réellement.

Mais nous aurons également le droit à une mise en avant d’Angela, une lycéenne dans la classe de Cory et Tapanga, meilleure amie de cette dernière, qui deviendra alors l’intérêt amoureux de Shawn. Relation chaotique, loin d’égaler celle de Cory et Tapanga, Angela est un personnage rigolo et plaisant. Chose assez rare pour l’époque, son couple mixte (elle est noire et Shawn est caucasien) avec Shawn est une véritable révolution pour l’industrie Disney dans les années 90.

A gauche, le grand frère Eric devient l’un des personnages préférés des fans

Comment parler de notre série favorite sans évoquer Eric Matthews, le grand frère de Cory ? Il est, de ce que je vois sur les réseaux sociaux, l’un des personnages préférés des fans. Eric adore les filles, fait plus attention à ses cheveux et son apparence qu’à ses études, mais c’est un personnage au grand cœur munie d’une personnalité atypique. S’il apparaît très souvent comme stupide, il a une intelligence qui lui est propre et sa relation avec Georges Feeny sera bourrée d’humour.

Seul regret dans le casting, le personnage de Morgan Matthews, la petite sœur. Utilisée comme faire valoir ou élément comique, elle aura très peu l’occasion d’être exploitée à sa juste valeur, et sera cantonnée au rôle du personnage disant tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Le changement d’actrice sera traité avec humour entre les saisons 2 et 3. Le personnage disparaît durant la moitié de la saison, et l’on découvre qu’elle était tout simplement restée à l’étage durant tout ce temps.

Leur mariage se poursuivra dans la série dérivée ; Le monde de Riley

Chaque saison, la série a su offrir des épisodes originaux sortis tout droit d’un autre monde. Des épisodes thématiques se déroulant dans les années 40 ou les années 60 (et qui sont souvent très drôles), un double épisode à DisneyWorld (trame classique dans une sitcom ABC, Notre Belle Famille avait fait la même chose), ou bien encore des épisodes plus sérieux et sensibilisant. Nous aurons mêle le droit à un cross-over avec la série Sabrina, l’apprentie sorcière et son actrice principale ! C’est aussi un véritable florilège de Guest-stars très connus. J’ai été surpris de voir le nombre de futurs stars faire leurs débuts dans la série

Charisma Carpenter, Brittany Murphy, Yasmine Bleeth, Melissa Joan Hart, Candace Cameron Bure ou Linda Cardellini ont ainsi croisé la route de Cory et ses amis.  Ce n’est autre que Lee Norris qui incarne l’intello Stuart Minkus durant toute la 1ère saison et rend une visite clin d’oeil à la fin de la 5ème saison. Les parents de Topanga sont interprétés par deux paires d’acteurs; en fait, le beau-père de Cory a eu droit à trois acteurs différents ! Annette O’Toole et Michael McKean, mariés également dans la vie, prêtent leurs traits à Rhiannon et Jedediah Lawrence et Mark Harelik et Marcia Cross reprennent les rôles ensuite, lors de l’épisode consacré au mariage de Cory et Topanga, ordonné par Willie Garson. Fred Savage, le frère de Ben Savage (alias Cory) sera également présent le temps d’un épisode.  La série était aussi tournée devant un véritable public, a eu pas moins de cinq génériques différents,

Avatar positif d’Aldric

En somme, Incorrigible Cory est une véritable série coup de coeur. J’avais beau la. connaître dans mon enfance, le peu de souvenirs que j’en avais ne suffisaient pas à vraiment pouvoir comprendre vraiment tout ce qu’elle pouvait représenter. C’est aujourd’hui chose faite grâce à Disney Plus. C’est vraiment une série pour toute la famille. Et si je sais que beaucoup seront freinés par l’aspect 4/3 de la série et surtout le manque de Full HD, essayait vraiment de passer le cap et de vous plonger dans toutes ces années de vie de Cory et Tapanga, vous ne le regretterez pas, et vous ferez comme moi ensuite : vous enchainerez sur Le Monde de Riley pour les retrouver pleinement adultes !

 

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !