Notre Belle Famille : la meilleure sitcom des années 90 ?

Notre Belle Famille : la meilleure sitcom des années 90 ?

  • Post author:
  • Post category:Séries / TV
  • Reading time:9 mins read

Série phare des années 90, c’était le rendez vous en famille que l’on ne manquait pas sur M6, les épisodes étant diffusés à l’époque vers 20h20. Symbolisant une grande partie de mon enfance, quand je la regarde à nouveau aujourd’hui, on peut dire qu’elle symbolise réellement ce qu’était les années 90 à mes yeux. Pas de technologie trop avancée, on appelle sur le téléphone fixe, on joue à des jeux de société, les vêtements et coupes de cheveux paraisse ridicules aujourd’hui. Bref, découvrir Notre Belle Famille en 2020 peut avoir son charme ! Explications en vidéo ci-dessous, ou bien dans l’article qui suit !

A chaque fois que je retombais sur un épisode, je ne pouvais m’empêcher de chanter sur le générique « Step By Step » qui nous présente toute la famille au parc d’attractions.

La série appose un postulat de départ assez simple : Carol Foster et Franck Lambert, après des vacances en Jamaïque, reviennent mariés… Petit soucis, ils ont chacun trois enfants qui ignorent tout. L’heure est donc venue de leur annoncer que toute la petite tribu va désormais vivre ensemble, sous le même toit, de la maison des Foster.

Franck est divorcé, Carol est veuve, et l’on ne fera jamais mention de leurs ex tout au long de la série, car la n’est pas le propos. Non, la série va nous permettre de voir cette famille recomposée apprendre à se connaître, se découvrir et vivre ensemble.

Évidemment, les débuts sont tumultueux tant les deux fratries n’ont rien en commun. Mais c’est aussi là la plus grande force du show, c’est que les personnages auxquels ont va immanquablement s’attacher vont évoluer, grandir, mûrir et apprendre à devenir Notre Belle famille.

Le casting original de la première saison

Du côté des Lambert, nous avons Franck, le patriarche qui possède sa propre entreprise de bâtiments. Il apparaît comme un personnage sympathique et un bon père de famille, qui possède cependant quelques défauts: il est un rien macho, désordonné (à l’inverse de Carol), et parfois assez laxiste sur certains points de l’éducation de ses enfants, bien qu’il sache se montrer intransigeant sur les points essentiels.

Son fils ainé, JT, est la caricature même de l’adolescent américain moyen. Assez fainéant, il passe le plus clair de son temps devant la télévision à regarder le sport, des séries et surtout des émissions montrant des jeunes filles légèrement vêtues. Sa fille Alicia, dite Al, est un véritable garçon manqué dont l’animal de compagnie est un cochon. Et le petit dernier, Brandon, est timide, réservé mais se montrera le plus ouvert des trois.

En face nous avons les Foster, avec Carol, la mère aimante qui dirige un salon de coiffure. Elle apparait comme une bonne mère de famille et se montre plus compétente que Frank pour faire tourner la maison au quotidien. À l’inverse de son mari, elle fait preuve d’un sens de l’organisation et du rangement maladif et elle a souvent tendance à vouloir en faire trop, ce qui l’amène parfois au bord de la crise de nerfs (mais cela finit toujours par s’arranger). Cependant, elle n’hésite pas à faire des concessions pour l’intérêt de tous, et fait preuve de plus en plus de souplesse au fil des saisons.

Cody & Dana, le duo le plus drôle de la série

Sa fille ainée, Dana, est une élève puis une étudiante généralement brillante. Très sure d’elle et d’un caractère très fier, elle a du mal, du moins dans un premier temps, à se remettre en question Elle adore également se montrer autoritaire, voire supérieure lorsque l’occasion lui est donnée,  Féministe acharnée, sous son apparence un peu froide et prétentieuse, Dana est douée d’une sensibilité et d’indéniables qualités humaines qui font d’elle un personnage attachant.

Karen, la fille cadette,  très superficielle et fan de tout ce qui tourne autour de la mode, elle est assez égocentrique. Sous cette apparence de pom-pom girl insipide, elle cache un manque de confiance en elle, et se considère comme une idiote comparée à Dana, dont elle avoue être jalouse. Enfin Mark est le seul garçon de Carol. C’est un petit génie passionné de sciences et d’informatique totalement froussard et qui est la représentation même du petit garçon élevé dans un milieu très féminin.

D’autres personnages complètent le casting comme la mère et la sœur de Carol, présentes juste dans la première saison (avant de disparaître subitement, une habitude courante vous le verrez dans la série), mais surtout Cody Lambert, le neveu de Franck ! Il peut paraître assez bête en apparence mais montre son intelligence et sa maturité à de nombreuses reprises. Il vit dans le jardin, où il a installé son van. Amateur de guitare électrique et de musique blues, il interprète souvent, pour son propre plaisir, des chansons de sa composition, aux paroles farfelues. Cody est tourné vers les autres, aime s’en occuper et les aider, il a un grand cœur. il semble être tombé amoureux de Dana, envers qui il peut être très protecteur.

Carol et Franck sont les parents de cette famille recomposée

Plus tard, Carol et Franck auront une fille, Lily, qui apparaîtra dans les deux dernières saison (avec une étrange ellipse qui nous la montrera déjà petite fille), et JT et Dana auront des relations amoureuses plutôt sérieuses avec Richie, le meilleur ami de JT qui va devenir le petit ami de Dana, et Sam, une mécanicienne qui développera elle une relation avec JT.

Bref, ces personnages sont autant de raisons qu’il nous en faut pour nous attacher à cette série et aux différents épisodes qu’elle propose. J’imagine qu’il faut être un enfant des années 80 et donc avoir grandit dans les années 90 pour le comprendre. En plus d’être le rendez vous du soir (en même temps, nous n’avions pas Netflix et toutes les propositions dispos aujourd’hui notamment grâce à internet), la série se place parfaitement dans son époque. Certains diront aujourd’hui qu’elle a mal vieillit ou qu’elle manque de diversité, certes, mais regardez la série pour ce qu’elle est. Une sitcom qui est la pour nous amuser, nous faire rire et nous faire passer un bon moment.

Évidemment, plusieurs épisodes apporterons une morale qui ne cessera de mettre en avant les liens familiaux, de l’acceptation de l’autre ou qui serons la pour faire évoluer cette famille recomposée.

Rich et Dana, le couple improbable mais qui fonctionne à merveilles

Prenons par exemple Dana, l’aînée des Fosters. Son animosité envers sa belle famille disparaîtra au fur et à mesure, en apprenant à vivre avec eux et à les connaître. Elle gardera ses piques bien senties et n’hésitera pas à rabaisser JT à de très nombreuses reprises, mais elle le fera au final, par attachement et amour fraternel. Elle doit beaucoup à Cody, le cousin des Lambert qui est certes amoureux d’elle, mais qui n’hésites pas à la protéger ou la défendre quand il le faut. JT ira même jusqu’à l’accompagner au bal de fin d’année.

Franck et Carol vont aussi considérer leurs beaux enfants comme les leurs sans aucune distinction. C’est pour Mark et Alicia que cela sera le plus fragrant, les deux manquants d’un repère paternel ou maternel. Alicia qui va se féminiser de plus en plus au contact de ses nouvelles sœurs et qui lâchera le côté garçon manqué pour devenir une jeune femme belle et sûre d’elle-même.

Certains personnages évoluent moins, à l’exemple de Karen qui reste égal à cette jolie poupée Barbie grandeur nature. Mais on lui apportera de la profondeur. Elle se sent moins intelligente que Dana. Et en même temps, la comparaison est difficile, tant Dana écrase les autres par sa supériorité.

Le casting lors de la dernière saison

Parmi les plus belles réussites, les relations amoureuses de Dana, puis de JT. Dana qui va littéralement craquer pour Rich, le meilleur ami de JT qui représente tout ce qu’elle déteste. Et pourtant, ça fonctionne. Un peu à la manière d’Alex et Cordélia dans Buffy contre les vampires, ce qui n’était qu’une attirance sexuelle va se transformer en véritable amour. Ils deviendront alors un couple solide et fort.

J’imagine que si Cody n’avait pas quitté la série à la fin de la saison 5 (l’acteur étant alors en démêlé avec la justice pour une histoire de violences conjugales), il est probable que Dana et lui étaient destiné à finir ensemble. Mais on ne le saura jamais.

La série n’est pas sans défauts, comme lorsqu’elle fait disparaître progressivement des personnages. La mère et la sœur de Carol vont entre les saison 1 et 2 disparaître sans que l’on ne reparle plus jamais d’elles, et pire, Brandon, le petit dernier de la famille vivra la même chose en étant effacé de la dernière saison. Aucune explication, la famille considérant presque alors qu’elle n’a plus que six enfants (incluant Lily, la petite dernière). Il y a un saut temporel entre les saison 5 et 6 lorsque la petite fille passe de bébé à enfant de 4 ans, ce qui dérange pour le coup un peu moins, mais qui peut interpeller à l’époque.

Des retrouvailles de toute l’équipe pour une émission spéciale serait d’ailleurs très plaisant à voir, en tout cas, si une plateforme veut se lancer dedans, je pense qu’il y aura du monde au rendez vous, tant la série a pu marquer ma génération et toute une époque.


Embarquez pour les années 90 vous ne serez pas déçus !
8
Souvenirs, souvenirs

En bref, je me souviens de Notre Belle Famille pour ses gags, ses quelques épisodes spéciaux (du genre Cody écrit un livre et transpose toute sa famille dans un film d’une autre époque), de ses quelques chansons comme la déclaration d’amour de Rich à Dana sur I Got you babe, ou bien encore pour ses incroyables liens familiaux qui vont unir les Lambert et les Foster.

Je suis persuadé que parmi vous, il y a des gens de cette génération qui ont grandit avec eux et que vous apposer, je pense, le même regard que moi sur cette série.

  • Design 8

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !