Nos récentes lectures #11- Un manga par-ci par-là

Nos récentes lectures #11- Un manga par-ci par-là

  • Post author:
  • Post category:Livres / Mangas
  • Reading time:7 mins read

Gomen-nasai, on a pas été très assidu ces derniers temps. Aldric est en recherche active d’emploi, et de mon côté, je jongle du mieux que je peux entre la vie pro et les jeux-vidéo, qui arrivent à un rythme effréné sans me laisser de pause lecture. J’ai toutefois trouvé un brin de temps le soir, avant un épisode de Squid Game, pour lire un tout petit peu.


Les lectures de Kyotenshi

Death Note | Short Stories

L’histoire de C-Kira : 3 ans après la mort de Light Yagami aka Kira, quelqu’un se met à tuer avec la même méthode. Mais cette fois, ce n’est pas Ryûk qui a apporté le Death Note dans le monde humain, ni lui qui a choisi l’humain à qui le confier…
L’histoire de A-Kira : Mai 2019, Ryûk revient dans le monde humain avec un Death Note pour s’amuser encore un peu avec les humains, mais surtout manger à nouveau des pommes. Cependant le garçon à qui il offre ce présent refuse de l’utiliser et cherche en revanche à vendre le cahier en le mettant aux enchères…
L’histoire de Taro Kagami : Le chapitre pilote précédemment publié dans le tome 13 de 55 pages.
Yonkoma : 9 pages de mini-histoires à tendance humoristique datant de 2004 à 2005.
L – One Day : On suit le quotidien de L, où on voit ses étranges comportements depuis le point de vue de Watari.
L – Wammy’s House : Morceau du journal de Wammy, le directeur de l’orphelinat où a grandi L, racontant comment L est devenu détective.

En ouvrant ce manga Death Note, j’ai ressenti un profond sentiment de nostalgie. Il faut dire que le manga m’a marqué durablement, et reste aujourd’hui encore, l’un de mes mangas favori. J’ai donc pris pas mal de plaisir à découvrir ce tome un peu à part, qui nous raconte six histoires plus ou moins longue, et à qualité variable. Deux des histoires s’intéressent aux nouveaux Kira qui émergent après la mort de Light Yagami. On y suit les aventures de A-Kira et C-Kira, qui ont des ambitions biens distinctes du Kira originel, ce qui apporte un côté rafraîchissant et étoffe un peu plus le mythe derrière le Death Note.

Une des histoires fait elle office de prélude à l’histoire et fait office de brouillon pour le scénariste qui pensait à d’autres objets  que le cahier de la mort. On a aussi droit à deux histoires axées sur L, mais du point de vue de personnages extérieures. On apprend pas énormément de choses, mais revoir L est un réel plaisir, donc je ne m’en plains pas ! Enfin, on a droit à quelques pages de mini-histoires qui se veulent drôles. Ça en fera sourire quelques-uns, mais pour ma part, je n’y ai trouvé aucune plus-value.

Afin de compléter ma collection Death Note, je me devais d’avoir ce tome dans ma collection. Pour autant, je n’ai rien vu d’inédit vu que j’avais lu les histoires en parallèle de leur publications japonaises. En dehors des histoires des deux autres Kira, on est face à un volume aussi sympathique qu’optionnelle.

Death Note | Short Stories , aux éditions Kana, collection Dark • Prix conseillé : 6,85€ • Scénariste : Tsugumi Ohba • Dessinateur : Takeshi Obata

Kowloon – Generic Romance T2

Dans son appartement éclairé par les rayons du soleil couchant, Reiko Kujirai a pris conscience de son attirance pour son collègue, Kudô, qui lui inspire des sentiments nostalgiques et amoureux. Ces sentiments qu’elle dissimule vont se transformer en désir secret et entraîner des conséquences surprenantes.

Si vous suivez régulièrement nos articles de lecture, vous vous souvenez probablement de ce manga paru le printemps dernier que j’avais pris grand plaisir à lire. C’est avec le même plaisir que j’ai savouré ce Tome 2 pas plus tard qu’hier. Et quelle claque ! Toujours aussi bien dessinés, toujours aussi savoureux, Kowloon Generic Romance se laisse lire et interroge autant qu’il fascine. On y suit toujours Reiko Kujirai, qui, en dépit de son amnésie, est très attirée par son collègue Kûdo. Le début de ce second tome nous renvoie à l’arrivée de Kûdo à Kowloon, cette cité si dense qu’il est impossible d’y naviguer sans un guide. C’est donc Kujirai qui s’occupe de faire visiter l’endroit au japonais fraîchement débarqué, en lui faisant découvrir pleins d’endroits marquants qu’on a pu apercevoir dans le premier tome. Malgré tous les efforts de notre protagoniste pour capter l’attention de Kûdo, ce dernier s’en détourne… heureusement pour Kujirai, elle peut compter sur Yômei pour la consoler et passer du bon temps.

En sus de cette romance, on est toujours intrigué par la société Generic Terra, qui lie des partenariats assez curieux avec de nombreuses firmes et hôpitaux, et qui semble jouer un rôle dans les changements qui affectent notre amatrice de cigarette/pastèque. En bref, ce second tome change un peu de direction, et interroge davantage le lecteur, et ne donne qu’une envie : attendre la suite… à paraître en décembre 2021. Oui, c’est loin !

Kowloon Generic Romance, aux éditions Kana, collection Big Kana • Prix conseillé : 7,45€ • Mangaka : Jun Mayuzuki


Et c’est tout pour cette semaine. J’ai attaqué la lecture de Kaiju N°8 et ça se révèle déjà extrêmement prometteur ! Ensuite, j’ai Bâtard Tome 3 & 4 qui m’attendent, ainsi que le premier Fairy Tail Grand Format de chez Hachette. Pas de quoi m’ennuyer donc ! A très bientôt !


Les lectures de Alounet

Buffy contre les vampires – Saison 8, L’intégrale : Tome 2

Après avoir affronté le puissant Crépuscule, Buffy se fait dérober la faux mystique par un groupe de vampires japonais capables de se transformer en loups (entre autres). Buffy et ses alliés se rendent à Tokyo pour récupérer la précieuse relique qui canalise le pouvoir des Tueuses de Vampires. Le Scooby-gang ira-t-il jusqu’à demander l’aide de Dracula ? Suite de la réédition de la saison 8 de Buffy contre les vampires, dans laquelle le créateur de la série Joss Whedon poursuit les intrigues tissées dans les sept saisons de la série télé. Cette saison 8 sera rééditée en quatre tomes.

La suite de Buffy en comics, ce n’est pas nouveau. Il y a plusieurs années déjà, 4 nouvelles saisons ont vu le jour sous forme de Comics. En France, nous avions pu découvrir les saisons 8, 9 et 10, édités à raison de 5 chapitres par tome. Mais l’éditeur de l’époque a arrêté l’adaptation, faute d’audience. La licence est donc de retour entre les mains de Panini (ce n’est jamais rassurant, je le sais, ils sont aussi connu pour arrêter parfois leur licence en plein milieu). Toujours est-il que j’ai profité de cette aubaine pour me lancer dans une vraie lecture de cette huitième saison (que je n’avais jamais approfondi à l’époque, manque de moyen). Ici déjà, chaque tome regroupe dix chapitres (c’est donc mieux et plus consistant), mais également les couvertures ne sont pas rigides mais souple (ce qui donne des coûts de production un peu moins cher). Je vousai donc parlé du premier tome de cette saison 8 dans la précédente chronique, j’ai enchaîné assez rapidement avec ce second tome que j’ai trouvé encore plus savoureux. Je ne me lasse pas des aventures de Buffy, Willow et les autres même si certaines trames scénaristiques ont de quoi surprendre (notamment sur la sexualité de Buffy). La suite ? C’est le 22 octobre paraît il dans toutes nos librairies !

Buffy contre les vampires, Saison 8, Tome 2, aux éditions Panini Comics • Prix conseillé : 22€ • Auteurs : Joss Whedon, Brian K. Vaughan, Georges Jeanty, Karl Moline

kyotenshi

Le geek gamer du couple, à la limite de l'addiction ! Passionné par le JV depuis mon plus jeune âge, j'adore discuter et écrire sur ce média ô combien riche. PC, PS4 Pro, Xbox One X ou Nintendo Switch, je joue sur tout, à toutes heures du jour et de la nuit !