fbpx

Disney Afternoon Collection

Retour dans les années 90

Je vais être honnête et réaliste : les jeux vidéo, c’est un monde abstrait et particulier pour moi. Disons que je découvre de plus en plus tout cet univers grâce à Johan. Pour moi, il s’agit surtout d’heures incalculables passées de manière acharné sur ma NES quand j’étais gamin à essayer de terminer un jeu sans aucune possibilité de sauvegarde.

Ducktales dans toute sa spendeur !

Avec ma sœur, nous alternions à tour de rôle, mettant en veille la télévision afin de terminer des jeux tels que Super Mario Bros 3 ou Chip N’Dale. Malheureusement, c’était toujours compliqué d’y parvenir. Nous avions une dizaine d’années, nous n’étions sans doute pas très doué. Aussi, lorsque l’un de nous – de manière miraculeuse – y parvenait, c’était Noël avant l’heure.

J’ai donc un souvenir nostalgique et délicieux de cette période, qui me rappelle toute mon enfance. Et depuis que je suis en couple avec Johan, je me plonge peu à peu dans la modernité apportée aux jeux vidéos. Sauf que j’aime le retrogaming. J’aime l’ancien. J’aime le passé. C’est ainsi, qu’un jour, apparaît à moi DISNEY AFTERNOON COLLECTION.

Après avoir regardé un nouvel épisode de DUCKTALES, version 2017 (un article sur ce propos verra bientôt le jour), je farfouille sur Google, cherchant des figurines de cette série. Et de fil en aiguille, je tombe sur ce jeu vidéo : Disney Afternoon Collection.

Les araignées sont bien entendu de la partie !

Ducktales, Chip N’Dale, Darwing Duck et TaleSpin. Toute personne ayant grandi dans les années 90 se doit de connaître ces quatre grandes licences de chez Disney. C’était l’époque ou – pour surfer sur la vague de héros secondaires – Disney offrait à pas mal de personnages des séries juste pour eux. C’est ainsi que Tic & Tac, personnages secondaires dans les courts métrages de Donald sont affublés de leur propre série, que les personnages secondaires du Livre de la Jungle deviennent eux aussi des héros à part entière ou que l’univers des canards de Disney est développé dans La Bande à Picsou.

Et c’était génial. Il était donc logique, à l’époque, que ces licences s’exportent sur consoles. Et pour surfer sur la nostalgie des bientôt trentenaires comme moi, de les ressortir en 2017 !

Première étape : vérifier sur quelle console ces jeux étaient disponibles. XBox One ou PS4, ça tombe bien, mon copain dispose d’une PS4.

Seconde étape : le prix. 19,99 € pour 6 jeux… Ça se prend très facilement (mon seul petit regret étant que le jeu est dématérialisé, j’aurais aimé avoir la boîte à ranger fièrement dans la bibliothèque de Johan).

Chip’n’Dale a ravivé de très bons souvenirs !

Troisième étape : l’achat. Difficile de résister. Je prends les accès Micromania de Johan, j’achète (me faisant légèrement avoir sachant que le jeu était en promo à moitié prix sur le Store de la PS4… Je sais, je suis trop impatient), puis j’y joue (non sans appeler ma sœur pour la prévenir de ce sublime achat).

Si je me souvenais extrêmement bien du premier Chip N’Dale et du premier Ducktales, les autres faisait office de découverte complète pour moi. Qu’importe, je rajeunis de 20 ans et retombe en enfance.

Clairement, les jeux s’adressent à des nostalgiques. J’ai essayé d’y faire jouer mon meilleur pote qui n’a pas su passer un niveau du Chip N’Dale. Le graphisme rétro, le côté sans doute trop « simple » du jeu, rien n’y faisait, il n’y a pas accroché du tout. Pareil pour mon beau frère et mon copain, bien trop habitués aux jeux de notre époque je pense.

Toutefois, pour ma sœur et moi, qui sommes plutôt des Newbies dans le monde du jeu, c’est l’extase. Le côté simple est plaisant (bien que par moment, les jeux s’avèrent assez compliqués). J’aime le 2D, j’aime les personnages, j’aime la manière d’évoluer de niveaux en niveaux et surtout, désormais, il est possible de sauvegarder !

Le retour de Super Balou plaira assurément à certaines personnes. Je n’ai pas trop aimé personnellement

Du côté des nouvelles fonctionnalités proposées, vous pouvez choisir de jouer à chaque jeu en mode Chrono (moins de deux heures pour finir l’intégralité du jeu, certains y sont parvenus en 11 minutes), ou juste en mode « Boss », en affrontant à chaque fois que les Boss des jeux.

Au delà et en étant le plus objectif possible, je pense que Disney Afternnon Collection ne s’adresse qu’à un public de nostalgique. Les OST nous ramènent en enfance, certes, mais pour quelqu’un qui découvrirait la licence ou simplement le jeu, il sera difficile d’y jouer plus de 20 minutes.

DuckTales et Chip N’Dale sortent évidemment du lot. Ils sont les plus travaillés et les plus aboutis (mais également les meilleures ventes de l’époque), leurs suites s’en sortent également pas mal. Le gros avantage des Chip N’Dale étant de pouvoir jouer en collaboration avec un autre joueur. Par contre, TaleSpin arrive bon dernier… Dommage pour notre Super Balou.

En somme, je remercie grandement mon Monsieur, c’est grâce à sa PS4 que j’ai pu me replonger dans cet univers. Et je vous encourage vivement à le faire, à tester le jeu, pour le prix, l’achat en vaut largement la peine !

6
Un bol de nostalgie

Près de vingt ans après avoir découvert ces titres sur NES, c'est un réel plaisir de les retrouver suite à ce portage PS4 lifté. Si comme moi, vous aviez apprécié ces jeux à l'époque, vous allez adorer les revoir. Gros plus pour DuckTales et Chip'N'Dale. La musique est toujours aussi agréable à l'oreille et la possibilité de sauvegarder permet d'espacer les parties, contrairement à l'époque. Cependant, pour les nouveaux venus, pas certain que vous trouviez votre bonheur face à ces jeux d'époque, bien plus rigide que les productions d'aujourd'hui.

  • Aldric 7
  • Johan 5

Johan, de son côté, trouve cette compilation assez chère. 20€ pour 6 jeux émulés, ça reste un ticket d'entrée assez élevé. Surtout que l'émulation est ratée. Le jeu se paye quelques ralentissements parfois. Faut avouer que ça fait tache sur une PS4 Pro.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More