fbpx

Disney – 43 – Le Roi Lion

Hakuna Matata

Sorti en 1994, le Roi Lion a bercé toute une génération, dont la mienne. J’ai découvert ce film quand j’étais enfant, il me semble en VHS, et c’est sans doute l’un des Disney que j’ai le plus regardé depuis. Avec ma famille, ma sœur, entre amis ou tout récemment aujourd’hui avec Johan. Le Roi Lion, c’est plus qu’un film pour moi. J’ai collectionné les figurines quand j’étais petit, les peluches aussi. Aujourd’hui encore, lors de mon anniversaire, mes amis se sont cotisés pour un cadeau centré sur Le Roi Lion. Bref, de mon enfance a aujourd’hui, Simba et les autres m’ont accompagné.

L’histoire est celle de Simba, jeune lionceau, fils de Mufasa et Sarabi qui va se retrouver – plus tôt qu’il ne le pense – orphelin. En effet, Scar, le frère du Roi Mufasa, agit dans l’ombre pour lui voler le trône et entraîner la mort du père du jeune lionceau. Simba va devoir donc s’enfuir et sera recueilli par Timon et Pumba, l’un des duos les plus comiques de l’univers Disney. Devenu adulte et retrouvant Nala, son amie d’enfance, Simba va se rendre compte que sa place est sur la Terre des Lions et qu’il va devoir affronter son oncle pour retrouver son Royaume et reprendre la place qui lui revient de droit.

Voilà un peu pour l’histoire. Au delà, Le Roi Lion, c’est un message de courage et de bravoure. C’est un message d’amour. C’est une histoire d’héritage, de père en fils. C’est des milliers d’enfants à travers le monde qui ont versé de nombreuses larmes à la mort de Mufasa. C’est des milliers d’adeptes au  Hakuna Matata et des milliers de personnes qui peuvent chanter toutes les chansons du film par cœur.

Nous avons visionné le film en Blu-Ray Ultra 4K, et mon dieu. Le film est sublimé, magnifique. Les images sont parfaites, les couleurs, les images d’arrière plan… C’est une vraie redécouverte. Evidemment, j’attends avec impatience l’adaptation en live afin de pouvoir comparer l’original et le nouveau, mais je pense que je vais à nouveau me prendre une belle claque visuelle.

Le Roi Lion, c’est aussi des personnages que l’on aime et qui sont très attachants. Si Simba dans son enfance peut être irritant de par sa fougue et son imprudence, il n’en reste pas moins attachant. D’autant plus une fois adulte alors qu’il se questionne sur sa nature, sur ce qu’il est et sur ce qu’il doit faire. A ses côtés, une héroïne toute aussi forte et courageuse avec Nala. C’est elle qui va retrouver le lion devenu adulte et le convaincre de retrouver sa place, auprès des siens. Amie d’enfance et future compagne, si l’histoire d’amour qui les lie est mignonne, elle ne prend pas toute la place. Le film n’en est pas le sujet.

Au delà, nous avons des personnages drôles : Timon et Pumba. Une mangouste et un phacochère, à l’origine d’une philosophie de vie que tout le monde connaît : Hakuna Matata. Si Timon est parfois exaspérant, Pumba est tout attachant. Le duo fonctionne bien et apporte de l’humour qui plaira notamment aux enfants.

Zazu, le majordome du Roi, voix de la raison et rabat-joie de service, ainsi que Rafiki le vieux singe plein de sagesse bien que fou-fou ou encore Mufasa, le père aimant et brave viennent compléter le casting des personnages principaux.

Du côté des méchants, nous avons l’iconique Scar, frère du roi, oncle de Simba. Ingénieux, fourbe et machiavélique, il est prêt à tout pour accomplir ses desseins et s’entoure pour cela des hyènes. Le trio composé de Shenzi, Banzai et Ed sera également un autre atout comique pour le film.

Et que dire de la bande son ? Les musiques sont sublimes. Tant les chansons que les bandes sons qui accompagnent les différents moments du film (je pense à la scène des gnous, à la mort de Mufasa, au retour de Simba sur la Terre des Lions ou la bataille finale). Niveau chanson, j’ai une grande préférence pour « L’amour brille sous les étoiles », même si « Je voudrais déjà être roi » se distingue également pour son visuel et sa folie. Impossible de ne pas se mettre en joie dès que « L’histoire de la vie » commence ou de ne pas saluer « Soyez Prêtez » de Scar (qui revisite à sa manière une certaine forme de nazisme par ailleurs). C’est finalement « Hakuna Matata » que je mettrais en dernier de la liste au niveau de la play-list.

Une notion importante est développée dans le film : celle du respect des écosystèmes, symbolisé par le fameux « cycle de la vie ». Simba la découvre aux côtés de son père, qui lui explique et lui rappelle que l’équilibre de la nature est fragile et doit donc être respecté. Ainsi, lors de sa réapparition sur la Terre des Lions, Simba, devenu adulte, retrouve un paysage dévasté car abandonné, délaissé par son monarque. À ce moment, il comprend qu’en tant qu’héritier légitime, il doit reprendre sa place dans le « cycle de la vie ». De façon symbolique, la Terre des Lions reprend vie dès que Simba accède au pouvoir.

Au delà du film, Disney a sorti une suite : Le Roi Lion 2, L’honneur de la Tribu dont je ferais un article tout prochainement et qui reprend là ou le film se termine, à la naissance de Kiara, ainsi qu’un troisième volet qui reprend le film du point de vue de Timon et Pumba.

Ces derniers ont d’ailleurs eu droit à leur série animée, Timon et Pumba, tandis que tout récemment Disney a décliné l’univers sous une nouvelle série animée, La Garde du Roi Lion (qui donne ici naissance a un second enfant pour Simba et Nala, à savoir Kion). Au final, Le Roi Lion ne cesse de vivre encore et encore pour tout un tas de génération.

 

9
Lionesque

Un sublime film d'animation pour Disney. A mon sens, l'un des meilleurs, tant pour son histoire, que pour sa musique, que pour son animation. Longue vie au Roi ! Je précise que Johan, tempère mes propos en indiquant certes qu'aucune oeuvre ne peut être parfaite.

  • Aldric 10
  • Johan 8

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More