fbpx

The Gardens Between

Un puzzle-game séduisant

Sorti assez discrètement en septembre 2018, j’étais passé à côté du puzzle-game de The Voxel Agents jusqu’à ce que Microsoft m’envoie une alerte m’indiquant que ce dernier était disponible via le programme Xbox Game Pass. Séduit par le trailer, j’ai lancé le téléchargement du jeu, ayant besoin d’une petite coupure entre deux sessions frustrantes de Kingdom Hearts. Grand bien m’en a pris, puisque je dois avouer avoir passé 3 belles heures en compagnie de ces deux adolescents.

The Gardens Between met en scène Arina et Frendt, deux adolescents voisins pris de nostalgie qui vont se remémorer leurs aventures, perchés en haut de leur cabane.

Chaque souvenir prendra forme sous vos yeux par le biais d’une île qu’il faudra gravir. La spécificité étant qu’on ne contrôle pas directement les personnages, mais le temps. Une pression sur la gâchette droite de la manette déroulera la bobine et fera avancer le temps, et la gâchette gauche rembobinera. Si on ne touche à rien, le jeu se fige telle une toile. Le concept est d’une simplicité affolante, et fonctionne à merveille.

On s’amusera donc avec le temps, en prenant en compte les spécificités de nos deux protagonistes. La fille pourra transporter une lampe, tandis que le garçon pourra actionner certains mécanismes.  Chacun étant autonome, il faudra composer avec cela également, puisqu’il sera fréquent de les voir se séparer pour observer quelques choses, ou se prendre les pieds dans une racine…

Gravir l’île, c’est une chose, mais il faudra toujours veiller à ce que l’adolescente parvienne en haut en gardant sa lampe éclairée. On trouvera en effet dans le niveau des petites boules de lumière qui se grefferont magiquement à notre lampe, et qui permettront à notre duo de progresser. La lumière viendra en effet « percer » les nuages de brouillard, ou permettra de créer un pont de lumière. Il faudra également faire attention aux orbes noires qui absorberont la lumière. Pour cela, des petits cubes dotés de pattes seront disséminés dans le niveau, sur lesquels on pourra poser la lampe, et, en faisant avancer le temps, les cubes sauteront ça et là sur le niveau, en même temps qu’Arina et Frendt. D’autres petites mécaniques sont présentes, mais tout dire ruinerait le plaisir de la découverte.

Les souvenirs sont regroupés par thématiques, et après avoir terminé une paire de niveaux, on aura droit à une petite saynète montrant nos deux amis dans différentes situations, toutes assez touchantes.

Le studio australien a superbement travaillé l’ambiance de son titre. L’histoire, bien qu’extrêmement simple, sait toucher sans pour autant être tire-larmes. On éprouvera une certaine mélancolie en traversant les différents chapitres qui composent le jeu. La direction artistique est travaillée et accompagnée d’une bande-originale calme, qui renforce l’ambiance onirique du titre.

Ce qu’on regrette finalement, c’est de voir la fin tomber aussi rapidement. Alors oui, en soit, il n’est pas nécessaire d’étirer l’aventure qui se suffit à elle-même, mais on aurait aimé que le concept soit davantage utilisé et complexifié. Le jeu est effectivement assez simple, je n’ai jamais été bloqué plus de 2 minutes sur un obstacle. Alors qu’il y avait matière à faire au vu du système mis en place par l’équipe du jeu.

Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Switch. Testé sur Xbox One via le Xbox Game Pass.

 

8

The Gardens Between

Difficile de ne pas tomber sous le charme du titre de The Voxel Agents. Derrière ce concept insolent de simplicité, le studio a réussi à livrer une aventure simple et touchante. Dommage que cette dernière prenne fin aussi vite, j'aurais volontiers passer quelques heures supplémentaires en compagnie de ces deux adolescents.

  • Johan 8

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More