fbpx

Sailor Moon S – Saison 3

Cette saison, c’est 38 épisodes qui nous propulserons dans la nouvelle intrigue, et pas des moindres, de notre animé préféré Sailor Moon. Une nouvelle entité maléfique apparaît, les Death Busters, avec à leur tête le professeur Tomoe. Leur but ? Tout d’abord trouver les trois talismans qui permettrons de faire apparaître le Saint Graal. Ensuite, fournir le Messie du Silence (entité maléfique) en cœurs purs afin de détruire le monde, bien évidemment.

Les neuf guerrières du système solaire enfin réunies

La principale nouveauté de la saison va se faire autour de deux éléments (qui finiront par se rejoindre dans l’intrigue principale). Tout d’abord, c’est l’apparition de deux nouvelles guerrières qui va intriguer. D’un côté nous avons Sailor Uranus, planète protégée par le vent et Sailor Neptune, protégée de la mer. Il y a beaucoup à dire sur ces deux nouveaux personnages. Elles sont extrêmement appréciées par les fans. Elles apportent un vent de fraîcheur et de nouveauté. Avec Sailor Pluton (qui ré-apparaîtra également plus tard dans la saison), elles sont les guerrières du système solaire extérieur. Leur rôle – au temps du Millenium d’Argent – était de protéger le royaume contre toute invasion externe au système solaire principal.

Avec comme identité civile Haruka pour Uranus et Michiru pour Neptune, ces deux nouvelles guerrières ne dévoilerons pas tout de suite leurs identités auprès de Sailor Moon et ses guerrières. Au civil, Haruka est – pendant un moment – prise pour un garçon (dont vont s’éprendre certaines des filles). Fan de course automobile, elle est classe, elle impressionne et se montre comme étant une vraie protectrice. Pas mal de personnages vont se poser d’ailleurs des questions sur les sentiments qu’elles peuvent ressentir envers ce garçon manqué. Sans réellement être direct, la série aborde alors cette saison-ci une trame homosexuelle intéressante.

Une relation homosexuelle entre deux guerrières, une première

Car oui, Haruka est lesbienne. Elle aime plaire et joue de ses charmes, ose draguer Usagi sans limites, mais pourtant, son cœur est pris. Elle est donc intimement liée à Michiru. Cette dernière est beaucoup plus réservée, posée et sage que sa compagne. Adepte du violon, elle tempère le caractère indomptable de sa co-équipière.

S’il faudra un moment à ces deux filles pour révéler leurs identités aux guerrières (dont elles deviennent les amies au civil), lorsqu’elles sont Uranus et Neptune, elles sont sans pitié. Elles sont prêtes à tout pour réaliser leur mission, quitte à tuer des innocents. Elles veulent réussir coûte que coûte et veulent sauver le monde du grand silence qui s’annonce et qui menace le monde. C’est une trajectoire très intéressante que la série met ici en avant. Ces nouvelles guerrières fonctionnent très différent du groupe de Sailor que l’on connaît. Elles mettent volontairement de côté leurs sentiments et leur humanité pour accomplir leur mission.

Evidemment, ça ne peut pas coller avec Sailor Moon et les autres. Si Sailor Moon tente par tous les moyens d’être leur amie, les autres sont beaucoup plus réfractaires. Fort heureusement, la personnalité contagieuse d’Usagi / Sailor Moon aura raison des deux nouvelles. Peu à peu, elles vont s »attacher aux filles et surtout, oser dévoiler leurs sentiments. Si elles sont prêtes à se sacrifier l’une et l’autre pour la mission, on se rend bien compte que lorsque le fait accompli est devant elle, c’est beaucoup plus compliqué.

Sailor Pluton, Uranus et Neptune, décident de faire bande à part

L’arrivée de Sailor Pluton (que l’on a découvert dans la seconde saison), va être bénéfique en ce sens. Personnellement, j’ai énormément de mal avec Uranus. Le personnage m’insupporte et m’agace. Je trouve Neptune beaucoup plus attachante et mon coup de coeur va à Setsuna / Sailor Pluton. La gardienne du Temps vient épauler ses comparses dans leur mission. Une fois les talismans révélés (chacune des trois nouvelles guerrières en avait un dans son cœur pur), et la vérité dévoilée sur les identités de chacun, la seconde partie va permettre à toutes les guerrières d’apprendre les unes des autres et « d’essayer » de travailler entre elles.

En cela, seule Sailor Pluton semble disposée à réellement le faire. Celle-ci dispose d’une élégance, d’une classe et d’un côté très touchant. C’est une fois encore sa relation avec ChibiUsa qui va lui permettre d’avoir de vrais bons moments. Son sacrifice final est d’ailleurs extrêmement parlant. Pluton est une victime et sans doute l’une des âmes les plus héroïques de la série.

ChibiUsa, prête à tout pour protéger sa nouvelle amie, Hotaru

Le second élément qui va se mettre en place, c’est l’amitié de ChibiUsa et Haruka. ChibiUsa revient en cours de saison, à peu près au milieu. La Reine Neo Queen Sérenity a décidé d’envoyer sa fille dans le passé pour apprendre à se faire des amis. Mission très compliquée pour ChibiUsa. Si au début, je n’étais pas enchanté à l’idée de revoir la petite fille (a beaucoup de moments, la saison précédente, je l’avais trouvé agaçante), ma crainte s’est renforcée lorsque la petite est devenue Sailor Chibi Moon et a tenté de jouer les apprenties justicières.

Mais une chose m’a permis de revisiter mon jugement. Son amitié naissante et grandissante avec Hotaru. Personnage énigmatique, on comprend assez vite que Hotaru est la fille du professeur Tomoe (possédé par les méchants), et qu’elle n’est autre que celle que craignent au plus haut point les nouvelles guerrières. Hotaru ne le sait pas, mais elle porte en elle deux entités distinctes. Sailor Saturne, la guerrière de la mort qui s’est ré-incarnée dans son corps, mais aussi Mistress Nine, une entité maléfique à la solde de Pharaon 90, venu d’une autre dimension et qui veut envahir la Terre.

ChibiUsa va réellement se prendre d’affection pour sa nouvelle amie et va être prête à tout pour elle. La naissance de cette amitié, la construction, les difficultés que les deux filles vont rencontrer… Tout ça est extrêmement touchant et m’a beaucoup réconcilié avec le personnage de ChibiUsa. La relation de cette dernière avec Usagi m’a d’avantage plu également cette saison. Elles se chamaillent constamment mais s’aiment au fond énormément.

Les nouveaux ennemis de la saison, les Death Busters

Et les ennemis de la saison sont donc les Death Busters. Extraterrestres venus du système stellaire Tau, leur objectif est d’imposer l’ère du Silence sur Terre. Dans la première partie de la série, on reste volontairement assez mystérieux sur ce qu’ils sont. Le professeur Tomoe est enfermé dans son sous-sol, va crée Daemon sur Daemon qu’il confiera à son assistante Kaolinite pour trouver les coeurs purs disposant des fameux talismans.

Je n’ai pas du tout aimé le professeur Tomoe. Tout du long, je ne l’ai pas trouvé crédible. A certains moments de la série, il se met à faire des blagues (pour amener le sujet de l’épisode), et je me suis retrouvé très déconcerté. Si encore il disposait de l’humanité du professeur, pourquoi pas, mais l’on comprend à la fin de l’arc qu’il est simplement possédé depuis des années. En effet, ce rillant scientifique qui s’intéresse notamment aux origines de l’univers est victime d’un accident de laboratoire tuant Hotaru, sa fille et Keiko, son épouse. Le choc provoque une distorsion temporelle et l’apparition d’une créature, qui lui propose de sauver sa fille en échange de certaines conditions. Le professeur accepte et il est immédiatement possédé par le Daemon Germatoid. Hotaru est sauvée, mais reçoit l’essence de Mistress 9.

Dans sa mission, Tomoe va s’entourer de Kaolinite, son assistante, et des Witches 5. Si j’ai apprécié Kaolinite, notamment dans la seconde partie (après sa résurrection alors qu’elle se fait passer pour Kaori, la gouvernante de la maison), j’ai été vraiment très déçu de la manière dont elle est sacrifiée à la fin par Mistress Nine. Je trouve qu’après son retour, le personnage est malheureusement sous-exploité alors qu’elle méritait beaucoup mieux.

Super Sailor Moon apparaît grâce au Graal

Et nous avons les Witches 5. Seules deux d’entres elles seront réellement développées, disposant de nombreux épisodes les mettant en avant. A savoir Eudial, qui manipule le feu et qui se fabrique un lance-flammes pour attaquer. Sa manière d’attaquer est différente de Kaolinite et plus frontale. A bord de sa voiture, elle semble déterminée. Elle découvrira les porteurs des talismans, à savoir Uranus et Neptune, mais se fera piéger par Mimete qui rêve de prendre sa place.

Mimete s’intéresse d’avantage aux idoles et aux beaux garçons (elle ne choisit pour victime que des acteurs, des mannequins ou des chanteurs). Elle rêve de devenir une star et d’être sous le feu des projecteurs. J’ai – pendant un moment – pensé qu’elle changerait de camp et qu’elle se rachèterait (notamment lorsqu’elle et Minako se présentent toutes les deux à un concours), mais il n’en est rien. Elle est finalement aussi victime de sa bêtise se faisant éliminer par Tellu, la troisième des sorcières.

Tellu, Villuy et Cyprine n’ont que des petits rôles. Apparaissant chacune dans un épisode les mettant en avant, elles semblent plus puissantes que les deux premières mais se feront vite détruire à leur tour.

Si j’ai déjà pu par le passé m’attacher aux antagonistes de la série, je dois dire que j’ai eu énormément de mal à le faire cette saison. Chacun d’eux restant, au final, assez superficiels.

Les guerrières en uniforme sont toujours de la partie !

Du côté des personnages que l’on connaît, l’arrivée des nouvelles guerrières, le retour de ChibiUsa, et nos nouveaux ennemis ont provoqué quelques sacrifices. Déjà, tous les personnages secondaires disparaissent peu à peu. Nanu et Umino sont là le temps d’un épisode mettant en avant leur amour. Mais que ça soit le professeur d’Usagi, sa propre famille, etc… Tous ses personnages n’ont pas (ou peu) de temps d’écran. Cela paraît évident car les autres personnages à gérer sont déjà très nombreux, mais j’ai trouvé ça dommage. De ne quasiment pas voir la famille d’Usagi reste étrange. J’aurais aimé par exemple qu’ils apprennent la vérité sur leur fille (et sur ChibiUsa), mais il n’en est rien.

Mamoru en fera également les frais. Sa relation avec Usagi est au beau fixe. Et à l’exception de quelques épisodes (comme celui de l’anniversaire d’Usagi), on sent ici que Mamoru n’est qu’un personnage de second plan. D’ailleurs, lors de la bataille finale son rôle sera cantonné à surveiller ChibiUsa entre la vie et la mort.

Heureusement, les autres guerrières vont chacune disposer à nouveau de leur quart d’heure de gloire. Chacune restant égale à elle même. Leurs histoires sont parfois approfondies lors d’épisodes les mettant en avant, et c’est tant mieux. Car Sailor Moon, c’est aussi les autres guerrières. J’aime toujours autant les suivre dans leurs vies personnelles.

Rei a des visions effrayantes dès le début de la saison

La seule « déception » viendrait du fait que le pouvoir de Rei, Sailor Mars, semblait se déployer énormément cette saison-ci. En effet, elle est la première à voir l’arrivée des nouveaux ennemis et du Silence. Ses visions, ses prédictions… Tout ça m’amenait à penser qu’elle jouerait peut être un rôle clef plus important, mais la encore, il n’en fut rien.

Le gros point positif de la saison, c’est également la bande son. Le thème des nouvelles guerrières est fantastique. Le Violin Medley de Vanessa Mae est à ce jour une de mes musques préférés. Même si j’ai beaucoup d’affection et de tendresse pour le thème de la lune qui revient encore plusieurs fois cette saison (et qui à chaque fois me déchire le cœur lors de scènes très émouvantes), la bande son globale des combats, des transformations… Tout ça est revu à la hausse et donne en qualité à la série, pour mon plus grand plaisir.

7
Au nom de la lune, je valide !

Même si j'ai pris plus de temps à regarder cette saison (avec laquelle j'ai eu parfois du mal à accrocher, notamment à cause des lenteurs de la première partie), elle n'en reste pas moins aux yeux des fans l'une des préférés.
L'arrivée d'Uranus et Neptune donne une nouvelle direction à la série. Le retour de Pluton ou ChibiUsa sont bien traités, et apportent la aussi leur plus à l'univers.
Je regrette la disparition des personnages secondaires et des ennemis qui n'ont pas le charisme de ceux des saisons précédentes.
Cependant, bravo à la bande son qui est démentielle cette saison !

  • Aldric 7

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More