fbpx

Replay – Ryse : Son of Rome

Chute d'un somptueux empire

Article paru initialement en 2014, après l’avoir testé sur PC. Ayant récemment refait le jeu sur Xbox One X, j’ai souhaité le republier sur le blog.

Ryse : Son of Rome était l’un des titres phares du lancement de la Xbox One. C’était le jeu qui devait montrer le potentiel technique de la nouvelle console Microsoft. Et c’était plutôt réussi, le jeu était beau, très beau pour un titre de lancement, mais pêchait sur de nombreux autres points : pas bien long, dirigiste, doté d’un gameplay basique et de très nombreux QTE, le titre de Crytek a été mis dans le rang des « démos techniques ». Presque un an plus tard, l’éditeur allemand a décidé de donner une seconde chance à son titre en le portant sur cette belle plateforme qu’est le PC, et en vantant, une fois n’est pas coutume, la technique irréprochable de son beat’em all romain. Qu’en est-il réellement ? C’est-ce que nous allons voir dans les lignes qui suivent.

Somptuus Marius

En dépit des années, le titre de Crytek n’a pas à rougir de ses graphismes !

Commençons par le point le plus remarquable du titre, qui est, vous vous en doutez probablement, sa qualité visuelle ! Déjà impressionnant sur console, Ryse est tout simplement somptueux sur PC, pour peu que votre configuration tiennent un minimum la route. Quand tout est poussé à fond, on se rend bien compte de la maîtrise de Crytek dans ce domaine, les jeux d’ombres et de lumières sont splendide, les textures superbes, la modélisation des personnages est très réussies et les animations ne sont pas en reste, un sans faute à ce niveau ! De plus, le jeu nous permet de visiter différents lieux tous plus flatteur les uns des autres. On visitera Rome sous le joug barbare, on marchera sur des côtés rocailleuses, on fera un détour par une superbe forêt verdoyante, etc… Vous l’aurez compris, Crytek veut flatter notre rétine, et il y arrive fort bien avec son beat’em all. C’est malheureusement la seule chose qu’il fera correctement.

Basicus Marius

La mise en scène détonne, mais le système de combat simpliste ne parvient pas à rendre les combats de boss intéressants

Car oui, Crytek pêche sur les autres points, et on a ressent un peu le même syndrome qu’en jouant à Crysis 3, on est bluffé par la qualité des décors, mais sonné par la répétitivité du gameplay et son côté très basique… On aura, comme la plupart des jeux PC maintenant, le choix entre le combo clavier/souris ou le pad Xbox nativement reconnu. Sachez que les deux répondent bien et sont agréables à jouer, il ne vous faudra d’ailleurs pas beaucoup de temps pour saisir les bases du gameplay, qui se résume à 5 touches, une pour attaquer, une pour parer, une autre pour esquiver, la 4ème pour repousser, et la dernière pour lancer une exécution (qui sont, il faut le reconnaître, plutôt classe, surtout les doubles), ensuite, le jeu vous invite à appuyer sur les touches au moment opportun pour gagner un peu plus de point de combo qui accorderont un bonus d’XP, à dépenser dans les quelques arbres de compétences disponibles dans le menu. Il y a aussi la possibilité de choisir un talent qui donnera un bonus en xp/dégâts/santé ou encore en rage, qui peut être dépensé pour gagner en force et ralentir le temps. Alors oui, ça fonctionne bien, mais on a clairement l’impression d’avoir tout vu après une heure de jeu, et ce n’est pas les quelques rares séquences où l’on sera invité à tirer à l’arbalète, donner des ordres à ses troupes ou embrocher l’ennemi en lançant des piques qui permettront de renouveler le plaisir de jeu… en parlant des ennemis, sachez qu’ils ne sont pas très variés, on recroisera sans cesse les mêmes types d’ennemis, qui sont sans grand intérêt, car un peu bête, ces derniers ne vous attaqueront jamais à plus de 3 à la fois, et vu que le jeu est relativement permissif sur le timing, même dans sa difficulté la plus élevée, vous n’aurez aucun mal à venir à bout du titre sans avoir vu l’écran de « Game over ».

Classicus Marius

On appliquera la fameuse formation « Tortue » des romains dans certaines missions.

Concernant l’histoire, il ne faudra pas s’attendre à quelque chose de grandiose. Pas franchement bonne, pas mauvaise pour autant, elle se laisse suivre sans jamais marquer le joueur et on verra le bout en un peu plus de 6 heures, en flânant un peu. Vous suivrez l’ascension de Marius, ce soldat romain surpuissant en quête de vengeance, qui va botter le cul de milliers de barbares avec l’aide de son glaive et son bouclier. Les objectifs de missions sont très classiques, on va d’un point A à un point B pour accomplir une action précise et faire avancer l’histoire… Bon, il y a bien quelques objets à récupérer ça et là dans les niveaux qui cherchent à approfondir l’histoire du jeu, mais ils sont assez peu nombreux au total, et ne sont guère captivants… Les arènes proposent un challenge intéressant si on accroche au système de combat, mais ne retiendront pas l’intérêt du joueur sur le long terme, dommage.

6
Un bel étalon

Pas de surprise donc avec ce portage de Ryse : Son of Rome. Crytek propose ici un jeu encore plus abouti visuellement que la version One (la version One X n'ayant pas eu droit à un patch malgré sa puissance), mais qui possède les même défauts, à savoir, un système de combat bien trop basique, un manque de variété flagrant au niveau des ennemis et une aventure bien trop courte. Alors oui, ça se laisse parcourir, voir même apprécier tant certains décors sont à couper le souffle, mais on sera assez vite refroidi par le manque de variété des ennemis et son système de combat trop simpliste… Si vous êtes à la recherche d’une baffe technique, ou d’un jeu qui mettra votre PC à genoux, Ryse peut être un investissement intéressant, sinon, je vous conseille d’attendre les prochaines soldes Steam pour craquer. Car oui, Ryse était une démo technique à sa sortie sur Xbox One, et il l’est toujours un an plus tard avec son portage sur PC.

  • Johan 6

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More