Nos récentes lectures #9 – Qu’avons nous lu en cette rentrée littéraire ?

Nos récentes lectures #9 – Qu’avons nous lu en cette rentrée littéraire ?

La tendance s’est inversée, je déserte peu à peu mes livres au profit des jeux vidéos tandis qu’Alounet garde un bon rythme de croisière. La rentrée littéraire n’est cependant pas synonyme pour nous de grands prix de la littérature, non. De manga, du comics, des livres jeunesse, on reste dans nos thématiques personnelles !


Les lectures de Kyotenshi

Je crois que mon fils est gay – Tome 2

Depuis quelque temps, Tomoko Aoyama a bien remarqué son fils n’est pas indifférent à la présence d’un garçon nommé Daigo… Ce camarade de classe semble avoir une place toute particulière dans le cœur de son fils. Mais elle n’est pas la seule à avoir deviné que Hiroki ne s’intéresse pas aux filles de ” cette manière-là ” : Yûri, son petit frère, n’est pas aveugle. Et souvent, il s’avérera être le meilleur des alliés !

Un mois sans présenter un manga des Editions Akata… Kyo est-il malade ? Non, du tout, juste un mois d’août très rempli qui m’a empêché de lire à ma convenance. Je vous rassure de suite, dès que j’ai un peu de temps libre, je me dirige naturellement vers cet éditeur qui ne déçoit jamais.

Avant d’entamer les sorties de la rentrée, j’ai rattrapé mon retard en lisant le Tome 2 de “Je crois que mon fils est gay”, et encore une fois, je n’ai pas été déçu. On poursuit les saynètes qui montre une maman toujours aussi bienveillante et bien plus perspicace que son fils, qui s’aperçoit notamment de l’attirance d’une fille envers son fils, en sachant pertinemment que ça n’aboutira à rien. Cette dernière est encore plus mise en avant avec ce tome 2, et au vu de la Postface – où Okura indique avoir fait son coming-out à sa mère récemment – on comprend pourquoi. Cette maman s’intéresse et s’interroge, s’inquiète un peu aussi, et discute de cela avec son autre fils, très observateur et bien au fait de la sexualité de son aîné.

Le manga est toujours aussi bienveillant et s’impose peu à peu comme un indispensable tant il est bienveillant et sans jugement aucun. Chaque interrogation est légitime, chaque réponse est honnête, et il a le mérite de pouvoir s’adresser à tout le monde, enfant comme adulte. Plus qu’à attendre la sortie du tome 3 en fin d’année.

P.S. de Alounet : Moi aussi j’ai lu, moi aussi j’ai adoré, et je recommande énormément ce petit bijou !

Je crois que mon fils est gay, aux Editions Akata, collection Medium • Prix conseillé : 7,55€ • Mangaka : Okura


Les lectures de Alounet

Sailor Moon Eternal Edition – Tome 5

Alors qu’Usagi et ses amies goûtent à un repos bien mérité, voilà que des phénomènes étranges frappent encore une fois la ville de Tokyo. Des élèves d’un lycée réputé, l’Académie Infinie, se transforment en monstres et agressent les passants. Les Sailors se doutent qu’il s’agit de nouveaux ennemis… Et elles ont raison : Kaolinite et son maître Pharaoh 90, attirés par l’immense pouvoir du Cristal d’Argent, veulent anéantir l’humanité pour s’installer sur Terre. En enquêtant à l’Académie Infinie, les Sailors se heurtent alors à un couple bien mystérieux, Haruka et Michiru. Amis ou ennemis ?

Cette sublime réédition poursuit son avancée à un rythme un peu plus soutenu. Ce cinquième tome est à peine sorti il y a quinze jours que le sixième est déjà prévu pour la fin septembre ! Une envie chez Pika Edition de pouvoir proposer l’intégrale de manière assez rapide ? Sans doute, en tout cas ce n’est pas pour me déplaire, de mon côté, je redécouvre l’un de mes univers préférés en manga ! Ce Tome lance le troisième arc de la série, celui des Death Busters, signant ainsi l’arrivée des Sailors du système solaire externe. Uranus et Neptune sont deux personnages énigmatiques et fortement appréciées par la communauté. J’ai pour ma part, toujours eu du mal avec Haruka / Uranus, et ça ne change toujours pas avec le manga. C’est aussi l’occasion de retrouver Pluton, un personnage que j’aime beaucoup ! Les intentions des méchants s’éclaircissent de chapitre en chapitre, même si les Witches 5 par exemple sont très rapidement expédiées et n’ont pas le temps de s’installer. Kaolinite tire son épingle du jeu tandis que le professeur Tomoe reste très en retrait. C’est ChibiUsa qui gagne en profondeur et surtout gagne ma sympathie dans ce tome. Elle est plus mature, plus raisonnée, et même très attachante. Le seul regret, toujours, est la tendance à garder en retrait nos Sailors (par rapport à la série télévisée par exemple), la faute à une grande galerie de personnages bien évidemment.

Sailor Moon Eternal Edition, aux éditions Pika Edition • Prix conseillé : 14,90€ • Mangaka : Naoko Takeuchi


Roméo et Jules

Roméo et Jules, une romance torride !  Croiser un type superbe quand on est déguisé en lapin géant? Ridicule ! Bousiller le téléphone ? un prototype unique ultra-classe ? du type canon et le mettre en colère? Un désastre ! Mais ça peut arriver non ? S’apercevoir le lendemain, lors de son entretien d’embauche, que le type superbe en question est son nouveau patron? La cata ! Et cette catastrophe, c’est sur moi qu’elle est tombée, comme par hasard ! Je m’appelle Jules, j’ai 23 ans et voici comment j’ai rencontré le sexy et ombrageux Scott Anderson? Ce roman contient des passages explicites et érotiques mettant en scène les relations entre deux hommes.***La finesse et l’humour de Stuart Evans ne vous laisseront pas indifférent ! Dans son premier roman, Roméo et Jules, il décrit avec brio les désirs et mésaventures d’un jeune homme à la découverte de lui-même et des autres.

J’ai acheté ce roman il y a déjà plus d’un an et demi, sur recommandation, et je n’avais jamais pris le temps de le lire. C’est chose faite cette semaine ! Et bien que dire ? Pas forcément du bien (et c’est assez rare pour ma part en terme de lecture si vous suivez toutes nos critiques littéraires). Pourquoi me direz vous ? Et bien de prime abord, ça m’attirait pas mal. Une romance entre un jeune futur journaliste et son patron, avec des choses qui me parlent : Jules vient de Tourcoing, à côté de Lille… Exactement comme moi ! Il était donc très amusant pour moi de lire ici ou la des références à ma ville, à des quartiers que je connais et des endroits familiers. Le hic dans tout ça, c’est que tout du long de ces trois parties (à l’origine il s’agissait de trois livres qui formaient une trilogie), tout est téléphoné, prévisible, ennuyeux et totalement idéalisé. La romance du patron riche et de son nouvel employé, en démarrant de leur rencontre ou rien ne va, jusqu’à chacune des embuches sur leur chemin, tout est tellement fictionné que rien ne semble crédible, réel ou sincère. L’impression générale qui s’en dégage est de lire une fanfiction qui n’a rien de surprenant et qui n’est pas toujours très bien écrit à mon sens. Les dialogues sonnent forcés, un peu trop littéraire, et les personnages eux même semblent se forcer dans cette romance ou tout va ultra vite (mention pour la demande en mariage qui m’a achevé tellement c’était Too Much). Les quelques passages érotiques (et très peu nombreux alors qu’il s’agit ici d’un argument de vente) ne rattrapent rien et j’aurais très vite oublié cette lecture !

Roméo et Jules, aux éditions Addictives • Prix conseillé : 14,90€ • Auteur: Stuart Evans

kyotenshi

Le geek gamer du couple, à la limite de l'addiction ! Passionné par le JV depuis mon plus jeune âge, j'adore discuter et écrire sur ce média ô combien riche. PC, PS4 Pro, Xbox One X ou Nintendo Switch, je joue sur tout, à toutes heures du jour et de la nuit !