Mister Hamster et moi, mon coup de coeur littéraire pour cet été !

Mister Hamster et moi, mon coup de coeur littéraire pour cet été !

  • Post author:
  • Post category:Livres
  • Reading time:5 mins read

En panne d’internet, et à l’approche de notre déménagement, je lis beaucoup plus qu’auparavant cet été. Merci à Johan pour les nombreux livres qu’il m’offre d’ailleurs. L’un des derniers en date dont je vous parle aujourd’hui s’appelle Mister Hamster et moi. Ecrit par Birdie Milano, que je ne connaissais pas, et publié chez Bayard, ce livre est la parfaite lecture des vacances d’été. A défaut de partir quelque part, j’ai vécu des vacances par intermittence avec Dylan, le personnage principal, qui va se retrouver dans un camping anglais bien malgré lui

Dylan aurait adoré partir en vacances à New York, mais ses parents ont préféré la Cornouailles. Le voilà condamné à passer le pire été de sa vie…. au camping.
D’autant qu’à son arrivée, il est accueilli par la mascotte du lieu, un hamster géant.
L’enfer.
Mais tout bascule le jour où il croise le regard de Lee, qui vit dans la caravane voisine.
Dylan en est sûr : il est amoureux !
Seul problème : il n’a encore jamais dit à personne (sauf à sa meilleure amie) qu’il aime les garçons, et ses tentatives de séduction, particulièrement maladroites, provoquent de nombreux incidents.
Incompris et harcelé par le hamster qui multiplie ses apparitions, Dylan est au désespoir.

Mais le truc, avec les vacances pourries, c’est que le cauchemar peut très vite se transformer en rêve. Et en amour, tout peut arriver !

Vous l’aurez compris, c’est avant tout un livre destiné à la jeunesse et aux adolescents. Mais moi, c’est mon pêché mignon, j’adore ce genre de bouquin. C’est souvent frais, plaisant, ça se lit facilement et apporte en général de bons sentiments. Difficile de ne pas être nostalgique en repensant moi même aux vacances que mes parents nous imposait dans un camping ou ils avaient leur propre mobil-home. Et un peu comme Dylan, le camping ce n’est pas forcément ce que j’appellerais des vacances de rêve.

Nous allons suivre donc Dylan, sa famille et sa meilleure amie durant une semaine complète. Evidemment, le résumé l’indique, Dylan va tomber amoureux de son voisin d’en face, Jayden Lee, et tout au long de ce fantasme / amourette on ne pourra que se ranger du côté de Kayla, la meilleure amie de Dylan, et désapprouver ce béguin d’adolescent.

A cela nous rajouterons différentes épreuves qui mènerons Dylan à rencontrer le mystérieux Léo dont il ne verra jamais avant un moment – et grâce à de jolies pirouettes scénaristiques – le visage. Dès le début, le spectateur devine non sans mal que Léo est en réalité Quenottes, la mascotte du camping qui est un hamster que Jude, le petit frère de Dylan adore.

Si l’on ne peut comme toujours dans ce type de lecture que deviner et espérer un dénouement heureux pour le personnage, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à suivre les vacances de Dylan. Le personnage est assez sympathique, l’ado classique de 14 ans en soit, qui a l’impression d’attirer les ennuis, qui fuit les karaokés et qui vit une relation très fusionnelle avec sa meilleure amie Kayla.

Plus que l’histoire d’amour que pourrait vivre Dylan, c’est clairement cette relation d’amitié qui est le fil rouge de ce livre. Leur amitié prend beaucoup de place, leur dispute également, et Dylan ne serait pas grand chose sans sa grande amie. Kayla est un personnage haut en couleurs (bonjour les cheveux roses), en somme l’archétype classique de la meilleure amie.

Les parents se veulent plus discrets, bien que l’on ressent toute l’affection que l’auteur peut avoir pour le personnage de la maman (qu’elle avouera être très inspirée de sa propre mère), et le petit Jude, le frère handicapé de Dylan, est très touchant. La relation fraternelle est d’ailleurs extrêmement bien menée et l’amour que l’aîné porte au plus jeune et très beau à voir.

Nous avons donc Jayden Lee, le fantasme de Dylan et l’on se demande bien ce qu’il peut lui trouver. Bon, certes, moi aussi j’ai eu 14 ans et j’ai moi aussi craqué sur le “bad-boy” de la classe, donc je ne vais pas trop lui en vouloir. Surtout que le personnage ne semble pas aussi mauvais qu’il le paraît, il est juste mal éduqué et très bête (même si la palme reviendra sans problème au petit Troy !).

Le gros coup de coeur va bien évidemment au personnage de Léo, alias Quenottes le Hamster. Je pense que toute personne qui lira ce livre tombera follement amoureux de ce garçon / mascotte qui a tout d’un héros.

Mister Hamster et moi se déroule donc dans le camping des Sables Etoilés en Grande Bretagne et ce n’est en soit pas si différent d’un camping français. Donc pas d’immersion réelle dans l’Angleterre de notre époque mais je pense que beaucoup de lecteurs peuvent facilement se retrouver dans cette petite histoire sympathique qui délivre ici un beau message de tolérance et d’amour.


Sympa et bon enfant !

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !