Les Tortues Ninjas s’associent aux Power Rangers dans le dernier Comics !

Les Tortues Ninjas s’associent aux Power Rangers dans le dernier Comics !

  • Post author:
  • Post category:Livres
  • Reading time:5 mins read

Ces temps-ci, j’ai une folle envie de me replonger dans l’univers des Tortues Ninjas. J’ai toujours été fan de cet univers depuis l’enfance. Grâce à la série des années 80, Les Chevaliers d’Ecaille (que je rêverais de voir disponible sur une plateforme de VOD ou dans un coffret intégrale en DVD), mais aussi grâce aux films des années 90 (tellement cultes). En allant à la FNAC en compagnie de Johan, je me suis fait offrir par mon amoureux plusieurs livres, dont ce Comics : Les Tortues Ninjas & Les Power Rangers. Ce cross-over en un tome est juste jouissif !

Vous pensez connaître les Rangers Ninja ? Vous êtes sûrs ? Vous rêvez de voir les Tortues et April O’Neil en armure ? Mieux encore : vous pensez être prêts pour le démentiel Turtlezord ? Découvrez le premier vrai crossover d’envergure entre les deux univers culte de Haim Saban, Peter Laird et Kevin Eastman.

Les Rangers débarquent à New York en quête de Tommy Oliver, le Ranger Vert, et découvrent ce dernier aux prises avec les Tortues Ninja. Fonçant tête baissée dans la mêlée pour l’aider, les cinq héros font face aux fils de Splinter. Mais alors que la raison les rattrape, les Power Rangers découvrent que Tommy s’est associé avec Shredder et son terrible clan Foot. Suite à sa trahison, ils vont devoir faire équipe avec les Tortues afin de trouver un moyen de le ramener à la raison et d’empêcher la destruction du monde des mains de Rita Repulsa et de l’ennemi juré des quatre frères. 

Les plus grands enfants savent que Power Rangers et Tortues Ninja se sont déjà croisés dans les années 90. Véritable déclaration d’amour aux Rangers et aux Tortues, Power Rangers & Tortues Ninja capture l’essence des uns et des autres, de leurs fratries respectives à leurs galeries de vilains tous plus terribles les uns que les autres.

Magnifié par le dessin de Simone Di Meo, véritable révélation de ce début de décennie, et brillamment mis en scène par Ryan Parrott, Power Rangers & Tortues Ninja délivre l’un des meilleurs crossovers que vous aurez la chance de lire, et le plus beau, sans aucun doute. 

Edité chez Hi Comics depuis le 14 octobre 2020, on peut dire que la quatrième de couverture a de quoi mettre l’eau à la bouche. Et c’est un peu ce qui m’a convaincu de me plonger dans cette aventure. Déjà, c’est un tome unique, donc je suis sur d’en connaître la fin. Ensuite, il était difficile sur place de me procurer une autre série des Tortues Ninjas en commençant par le premier tome… La FNAC, pour une raison mystérieuse, ne disposant en magasin que de tomes récents. Ce n’est pas grave, retrouver les Power Rangers était aussi un petit plaisir coupable.

J’ai surtout suivi certaines séries des Power Rangers durant mon enfance, je me souviens notamment de celle qui se passe dans l’espace, mais aussi le film des années 90 ou le reboot d’il y a quelques années. J’aime bien les Power Rangers, même si je suis loin d’être incollable et que je n’en connais pas tous les personnages. J’avais donc un peu peur de me retrouver largué et perdu en commençant ce Comics, de ne pas savoir de quoi il en retourne, mais au final, ça ne m’a gêné en rien dans ma lecture. Evidemment, les Power Rangers proviennent de leurs propres séries et les personnages ont déjà des liens et des histoires (Kim, la rose, sort avec le Power Rangers vert par exemple, ce dernier a un lourd passé, etc…).

Du côté des Tortues Ninjas, j’étais en terrain plus connu. Déjà, nos quatre tortues gardent leurs personnalités telles que je les connais. Raphael le rebelle, Léonardo le chef, Donnatello l’intelligent et Michaelangelo le plus comique. Autre surprise, d’autres figures importantes de la franchise sont présents et ont leurs rôles à tenir. Splinter en maître toujours de bons conseils, Casey Jones venu prêter mains fortes mais surtout April O’Neal. La journaliste va se retrouver d’ailleurs au premier plan et dans l’action quand il s’agira pour les tortues (et donc elle même) d’endosser les pouvoirs et les costumes des Rangers.

L’histoire – qui se déroulera principalement à New York – va aussi amener les méchants iconiques des deux univers à s’associer, même si Schredder reste le cerveau derrière toute l’histoire. L’action est prenante, le scénario bien ficelé et j’ai beaucoup accroché aux dessins également (ce qui reste assez important quand on se plonge dans un Comics). C’est donc une excellente surprise que je ne peux que vous conseiller.

D’ailleurs, si vous avez des Comics des Tortues Ninjas à me conseiller, je suis plus que preneur !

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !