La Saison 2 de Buffy contre les vampires : Rouge Passion !

La Saison 2 de Buffy contre les vampires : Rouge Passion !

  • Post author:
  • Post category:Séries / TV
  • Reading time:12 mins read

Après avoir regardé la saison 1 de Buffy contre les vampires, pour une énième fois mais ici grâce à Amazon Prime, je continue naturellement mon Bing-watching et j’enchaîne donc avec la seconde saison qui est ici plus longue. 22 épisodes viennent rythmer les aventures de la tueuse au lieu des 12 de la première saison. La série reste cependant dans le même ton, avec une intrigue toujours à moitié lycéenne, à moitié surnaturelle qui pose de plus en plus son propos, développe ses personnages et en entraine certains dans des contrées obscures.

Casting de la saison 2 de Buffy contre les vampires

Quand je pense à cette série, la seconde saison fait souvent partie de mes grandes préférences. Elle est celle que j’ai sans doute le plus regardé grâce à ses nombreuses rediffusions quand j’étais enfant sur M6 ou Série Club en attendant de voir la suite. Les personnages prennent tous à un moment ou à un autre une place importante dans l’intrigue et surtout, le Scooby Gang est né. Nous l’avions déjà en partie dans la première saison, mais cette fois-ci, Alex les nomme officiellement ainsi.

Le groupe des quatre s’est agrandit à la fin de la première saison en intégrant Cordélia, Angel et Jenny de manière officielle lors de la bataille contre le Maître, et l’on verra un nouveau personnage faire son entrée dans la seconde moitié de saison : Oz. Ce dernier sera cependant plus un allié occasionnel qu’un membre à part entière, mais l’ajout de ce personnage apporte une fraîcheur nouvelle et une intrigue amoureuse consistante pour le personnage de Willow. Commençons donc pas parler de la jolie rousse, adapte de l’informatique.

La jeune fille commence à s’émanciper un peu de son rôle de petite fille sage et timide. Elle va devoir se faire une raison, son amour pour Alex reste et restera à sens unique. Quand ce dernier flirte avec une jolie fille qui s’avère être une Momie Inca, elle ne le sait pas encore, mais elle rencontre alors furtivement celui qui fera réellement battre son coeur : Oz. Mais en attendant, Willow va devoir aussi  affronter la relation naissante et improbable d’Alex avec son ancienne ennemie : Cordélia. Je reviendrais sur ce couple qui prend une part importante dans la saison un peu plus tard, mais Willow est évidemment dévastée et aura besoin de cela pour aller vers Oz.

La relation du musicien et de la jeune fille se dessine alors comme quelque chose de mignon, adorable et tellement chou. Seulement, nous sommes dans Buffy contre les vampires et tout ne peut pas se passer normalement à Sunnydale. Aussi, on découvre lors d’un épisode spécial que Oz se transforme en loup garou trois fois par mois les nuits de pleine lune. Ça n’arrêtera en rien la jeune fille qui décidera tout de même d’entamer sa première relation amoureuse.

Un autre aspect de Willow qui commence à être développé ici, et qui prendra une part énorme dans la reste de la série, c’est son attrait pour la sorcellerie. Elle s’y intéresse de près après un évènement marquant au cours de la saison (oui, vous voyez tous de quelle mort je parle, mais j’y reviens la aussi après), et se documente sur les forces occultes et jettera de léger sort ici ou là avant d’accomplir son premier sort d’envergure dans le final : le sortilège de restitution d’âme pour Angel.

Car oui, l’un des faits très marquants de la saison est bien le fil rouge de la relation amoureuse de la tueuse et du vampire avec une âme qui va prendre une tournure des plus surprenantes lorsque les deux amants consommerons leur amour et offrirons un moment de bonheur au vampire. Ce n’est pas une surprise, Buffy et Angel sont amoureux. Un peu comme deux lycéens, ils vont donc continuer de se tourner autour jusqu’à officialiser cette relation. C’est mignon, c’est frais, jusqu’à l’anniversaire de Buffy.

Alors qu’ils fuient des vampires et trouvent refuge chez Angel, les deux jeunes gens vont – naturellement comme n’importe quel couple – faire l’amour… Sauf que conséquence inattendue, en s’offrant ce moment de pur bonheur, Angel perd son âme et redevient le terrible et le sanguinaire Angelus. Ce dernier devient alors le Big Bad de la saison et va faire vivre de terribles épreuves au Scooby Gang, jusqu’au final de la saison ou – en compagnie d’autres vilains – il souhaite ouvrir une porte vers une dimension démoniaque. Buffy va devoir tout faire pour l’arrêter. Malheureusement, même si Willow parvient à lui rendre son âme, il est trop tard et la jeune fille doit le sacrifier pour sauver le monde. Une perte douloureuse, une fin déchirante pour ce couple qui aura passionné tant de foule.

On en revient alors à cette symbolique : Buffy peut elle réellement avoir la vie normale d’une adolescente de 17 ans ? La réponse est non. Car au delà de son devoir de tueuse, de ses responsabilités, elle doit prendre des décisions qu’aucune ado de son âge n’est censé prendre en temps ordinaire. Et sa relation avec sa mère est mise à mal à de nombreuses reprises, la jeune fille devant lui cacher son identité. C’est donc un soulagement pour le spectateur lorsque Joyce Summers découvre la vérité dans le dernier épisode de la saison, mais un déchirement lorsque l’on se rend compte que c’est une des choses qui provoquera le départ de Buffy de Sunnydale.

En perdant son âme et en redevenant Angelus, on explore par la même occasion un autre personnage secondaire de la première saison qui prend ici une place bien plus importante : Jenny Calendar. La prof d’informatique, cool et bohème, revient donc ici pour offrir assez naturellement le contre poids de Gilles, qui lui est ancré dans les livres. Les deux se tournent autour et vont – indéniablement – se lancer dans une histoire d’amour. C’est donc assez agréable de voir Gilles avoir sa propre intrigue, et qui plus est lorsqu’un épisode se chargera de nous dévoiler son terrible passé.

Un épisode difficile ou ses démons reviennent le hanter et qui mettra en danger Jenny. Trahie, cette dernière va s’éloigner de lui avant de se rapprocher à nouveau. Mais alors que tout semble fonctionner pour eux, Angel perd son âme et la vérité sur la présence de Mademoiselle Calendar à Sunnydale est révélée. Elle est en réalité la descendante du clan de bohémien qu’Angel a torturé il y a un siècle, les bohémiens qui lui ont jeté le sort initialement pour lui restituer son âme.

Envoyée par son oncle, le rôle de Jenny était depuis le début de surveiller Angel, et par la suite Buffy, afin d’éviter justement que leur relation ne prenne une dimension beaucoup trop romantique et n’amène le vampire à perdre son âme dans un moment de bonheur. Dès lors, c’est Gilles qui se sent trahi et s’éloigne de sa petite amie. Jenny tentera évidemment de se racheter et de se faire pardonner, notamment en travaillant sur le rituel de restitution d’âme. Ce qu’elle parviendra à faire, le jour même ou elle et Gilles se réconcilient.

Mais voilà, horreur, Angelus n’est pas d’accord et va sceller le sort de Jenny. Dans La Boule de Thésulah, une course poursuite éreintante s’enchaîne la nuit dans les couloirs du lycée et Angel brise la nuque de la jeune femme avant de déposer son corps chez Gilles. La mort de Jenny est un tournant important de la série et de la saison. Premièrement, personne n’est à l’abri, même un personnage important et apprécié peut mourir. Deuxièmement, on nous fait comprendre plus encore qu’Angelus est réellement démoniaque et est prêt à tout pour torturer Buffy et le Scooby Gang.

Jenny sera donc la première d’une longue liste de morts à travers la série, et si d’autres seront plus percutantes au travers des saisons, celle-ci reste la première et garde donc un impact fort en émotion.

Enfin, nous avons également Alex et Cordélia, dont l’intrigue va se lier progressivement pour voir naître le couple le plus improbable mais le plus drôle de cette saison. Cordélia a rejoint le Scooby Gang en fin de saison dernière, et progressivement, les aide au fil des épisodes dans le combat contre les forces du mal. Elle est souvent la pour apporter de l’humour et donner son avis tranché sur certaines questions, tandis qu’Alex reste le meilleur copain de bonne humeur. La fille populaire va alors être attirée par le loser, et vice versa. Une attirance qui se concrétisera dans le double épisode Kendra alors que les deux jeunes gens sont coincés dans la cave de Buffy face à un homme asticot.

Ce qui semble être une blague et un délire des scénaristes va finalement prendre forme au fur et à mesure. Bien sur, il est hors de question au début pour les deux personnages d’assumer cette liaison, et tout se passe en cachette et notamment dans les placards du lycée. Mais Alex va avoir de plus en plus envie de révéler au grand jour et à ses amis cette attirance qui se transforme en amour. Cordélia n’est cependant pas prête. Cependant, Willow découvrira le tout dans le double épisode Innocence, et dès lors, le couple Cordélia/Alex va gagner en épaisseur.

S’il ne fait plus aucun doute que Cordélia considère le Scooby Gang comme ses amis et passe la moitié de son temps avec eux, son étiquette de fille populaire en prend un énorme coût. Ses amies d’avant lui tourne le dos, se moquent d’elle et conséquence, elle rompt avec Alex le jour de la Saint Valentin. Mais lorsque le lycéen lance un sort, aidé d’une sorcière, et qu’il tourne au drame lorsque toutes les filles de Sunnydale sont folles de lui, Cordélia se rend compte d’une chose : elle tient à lui, et c’est réciproque.

Cordélia s’émancipe alors de ses amies et de son image populaire, elle assume sa relation avec un nul, et assume son amitié avec des “ringards”. C’est un énorme pas en avant pour le personnage, qui l’ignore encore, mais sera développé de manière bien plus drastique dans la série Angel deux ans plus tard.

Et puis nous avons les grands méchants de la série. Si Le Juste des Justes était censé être ce fameux grand méchant, il sera vite éliminé après quelques épisodes, l’acteur l’interprétant ayant trop grandit. C’est le risque avec les enfants, et les vampires ne sont pas censé vieillir. Mais Joss Whedon a l’idée brillante de faire venir à Sunnydale un couple de vampire qui va prendre un part très importante dans la mythologie du Buffyverse. Spike et Drusilla font leur entrée. On découvre donc que si Angel a engendré Drusilla, la rendant complètement folle, c’est Drusilla elle même qui a engendré Spike. Lorsqu’Angelus sera de retour, le trio maléfique causera bien des ravages à Sunnydale, au grand dam de Spike qui voir alors sa bien aimée lui échapper et sa rivalité avec Angel renaître.

Spike apporte beaucoup d’humour. Tellement que les plans pour lui vont changer. Et alors qu’il était censé mourir au cours de la saison pour laisser à Drusilla toute la place d’une grande méchante, les scénaristes changent leur plan devant la performance de l’acteur. Et ils ne se tromperons pas, le personnage reviendra plus tard dans la série et s’installera comme un personnage capital. Drusilla, elle, est fantastique. Elle est charismatique et apporte vraiment quelque chose de nouveau à la série.

Comme annoncé plus tôt, la seconde saison se compose de 22 épisodes. Si certains fonctionnent comme souvent seul, la plupart sont lié par ce fil rouge et cette intrigue autour de Spike, Drusilla et Angel. Nous aurons le droit à deux double épisodes fantastiques : Kendra, ou l’on découvre une nouvelle tueuse de vampires (celle ci étant enclenchée suite à la mort de quelques minutes de Buffy dans le dernier épisode de la saison 1, faisant que Buffy est désormais en dehors de la lignée des tueuses), mais aussi Innocence, le fameux épisode ou Angel perd son âme.

On aura droit à beaucoup d’humour avec des épisodes comme La Saint Valentin, du drame avec La Boule de Thésulah et la mort de Jenny, mais aussi des épisodes centrés parfois sur certains épisodes qui font du bien pour le développement de nos personnages préférés.

En somme, la saison 2 est probablement l’une de mes préférées de la série. Le Scooby Gang est dans la place, et je dois dire que je suis assez nostalgique de cette période. Si le noyau dur restera la tout au long de la série, certains personnages partirons et manquerons beaucoup (même s’ils seront remplacés par d’autres supers personnages).

A très vite pour mon débriefing de la troisième saison de Buffy contre les vampires !

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !