GENERA+ION, la série Queer débarque sur Canal + : gros coup de coeur !

GENERA+ION, la série Queer débarque sur Canal + : gros coup de coeur !

  • Post author:
  • Post category:Séries / TV
  • Reading time:6 mins read
Au sein d’une communauté conservatrice, un groupe de lycéens explore leur sexualité. Cela met à l’épreuve leurs croyances sur la vie, la moral, l’amour et la famille.

Les huit premiers épisodes de Généra+ion sont disponible depuis aujourd’hui sur Canal +, et je vous avoue, que juste avec l’affiche et ce très court synopsis : j’ai était attiré ! Des épisodes d’une trentaine de minutes qui sont un véritable ascenseur émotionnel et qui s’enchainent très rapidement, tant on s’attache et on est captivé par cette galerie de personnages Queer qui navigue dans ce lycée d’Orange County en Californie. A noter, la saison est constituée de 16 épisodes, tous déjà diffusés aux Etats Unis (et la série ne bénéficiera pas d’un renouvellement, et s’arrêtera donc bien là).

Pour le moment, Canal ne propose que la première partie de la série (qui constitue un bloc assez cohérent, on pourrait même penser que le huitième épisode est un final, bien qu’on attende évidemment encore des réponses concernant certaines intrigues).

La série démarre avec un flash-forward, nous amenant 3 mois après, et ou l’on découvre que l’un des personnages principaux va se retrouver en détresse dans les toilettes d’un centre commercial. Et pour cause, elle est enceinte et en plein accouchement, alors qu’elle ignorait tout de sa grossesse. Chaque épisode va apporter en introduction une scène supplémentaire jusqu’à nous amener au huitième épisode ou l’on pourra découvrir comment chacun des personnages que l’on a suivi se retrouve impliqué et mêlé à cette intrigue.

Soyons honnête, une intrigue forte en émotion qui m’aura fait pleurer devant la conclusion de cet arc. Mais revenons en arrière, et intéressons nous au casting et aux différents personnages. Tous vont avoir un point commun : se retrouver dans le club LGBT du lycée, tenu par le charmant conseiller d’orientation, Sam. Ce dernier est lui aussi homosexuel, bien qu’il ne souhaite pas en faire étalage et va s’attacher au personnage central de la série : Chester.

Dès le début, il impose son style (et c’est le cas de le dire, avec son crop-top ne plaisant pas à la direction du lycée). Ce gay flamboyant a une forte personnalité (en couleurs s’il vous plaît), et ça ne gêne aucunement qui que ce soit. Il est le meilleur joueur de l’équipe de water-polo, est apprécié par ses camarades et fait clairement office d’élève populaire. Chester n’est pas juste un ressort humoristique et sarcastique, c’est aussi un jeune homme profondément humain auquel chaque spectateur va pouvoir s’attacher. Il est fidèle à ses amis, il est présent, porte très haut ses convictions et sait faire bouger les choses.

Autour de lui, on retrouvera Nathan, jeune élève bisexuel beaucoup moins à l’aise et qui admire Chester, voir il craque même pour lui en secret. Nathan est aussi un coup de coeur à sa manière, pour qui le coming out bisexuel ne sera pas du tout évident. Entre sa mère qui “a des amis gays”, mais qui refuse que son fils puisse être “différent”, et sa soeur jumelle Naomi, la vie n’est pas simple. D’ailleurs, la relation fraternelle entre lui et Naomi est assez complexe. Ils ont beau s’aimer et être extrêmement proche et fusionnel, cela ne les empêche aucunement de se disputer et de se faire des coups de traitres derrière leur dos. Gros évènement du pilote : Nathan flirte en cachette avec Jack, le petit ami de sa soeur !

Nathan va cependant évoluer, s’affirmer et gagner confiance en lui la ou Naomi aura tendance à être trop criarde et agaçante. Mais pourtant, je l’aime bien quand même. La meilleure amie de Nathan, c’est Riley, celle de Naomi, c’est Adrianna. Et on ne peut pas faire plus différent niveau personnage !

Riley, c’est la jeune fille cool et populaire, dont tout le monde admire ses photos. Elle est hétéro, mais n’aime pas les cases, et donc, elle est ouverte même si pour rien au monde elle ne souhaiterait s’engager. Elle va rencontrer Greta, une jeune lesbienne très timide et renfermée sur elle même, et les deux jeunes filles vont devenir très amies. Dès lors, on se pose tous la question : va t’il se passer quelque chose entre les deux ? La aussi, tout n’est pas si simple, tout se révèle compliqué, mais parce que l’amour, les sentiments et la sexualité ça l’est quand on a 16 ans.

Coup de coeur là aussi sur la tante de Greta, chez qui la demoiselle vit, et qui est la tante que chaque adolescent rêverait d’avoir. De son côté, Adrianna c’est la fille à papa, superficielle parfois un peu garce qui a pour parents deux hommes. Et si elle ose les commentaires homophobe et désobligeants, c’est parce que selon elle, elle a le droit, vu que ses parents sont gays. Elle est aussi pleine de complexité et de paradoxe. Non elle n’est pas homophobe, c’est une ado qui cherche à trouver sa place à son tour. Et enfin Délilah et Jay, deux personnages discrets lors des premiers épisodes qui vont s’imposer et prendre de plus en plus de place jusqu’à devenir aussi attachants que les autres.

Les épisodes se centrent régulièrement sur le point de vue d’un personnage, revient ensuite en arrière pour nous donner le point de vue d’un autre personnage, et tout ça de manière assez naturelle. On y prend goût, on y accroche et très sincèrement, il n’y a pas un seul personnage que je n’ai pas aimé. Le casting est très diversifié, tant sur l’ethnie (black, latino) que sur les sexualités (lesbiennes, gays, bisexuels, queers, asexuels et j’en passe), et aussi très friendly (je pense à Cooper, personnage atypique qui se montre très touchant quand il explique être dans ce club parce que son frère est transexuel et qu’il cherche à mieux le comprendre).

J’ai très envie de voir les huit derniers épisodes, et je m’impatiente à l’idée que Canal les propose… Alors de votre côté, j’espère vous avoir donné envie de vous lancer, je suis persuadé que vous ne le regretterez pas. C’est une série honnête et sincère qui est pour moi une très bonne représentation de la communauté Queer !

Alounet

Le sériephile du couple, c’est moi ! Passionné depuis ma découverte à la télévision d’une célèbre chasseuse de vampires, j’aime tout autant jouer à Pokémon, lire un Harry Potter, mater du Dragon Ball où profiter de mes abonnements Netflix et UGC Illimités. Mon rêve de journaliste à la Lois Lane, je le vis sur ce blog !