Mighty Ducks : Voici les Canards de l’exploit !

Mighty Ducks, aussi connu sous le nom des Canards de l’exploit, est une série d’animation Disney de 26 épisodes de 25 minutes chacun. Diffusée vers la fin des années 90, en France, sur Disney Club et Disney Channel, c’est une série qui s’est vite montrée introuvable ensuite. Pas de rediffusions, aucun épisode trouvable sur internet, je savais avoir ADORE cette série, mais plus moyen de me replonger dedans. Heureusement, Disney + est arrivé en France et proposait dans son vaste catalogue l’intégralité de la série. C’est donc l’un des premiers programmes que j’ai pu visionner. Verdict, était-ce aussi bien que dans mon souvenir ? Difficile d’y répondre, mais voici mon avis en vidéo, puis dans l’article si vous préférez lire !

Quand j’étais gosse – et pour n’importe quel gamin – fort est de dire que la série est géniale. Elle est sympathique, bourrée d’humour, il y a de l’action et surtout, des personnages attachants.

Des personnages qui sont plus ou moins bien développés et qui verrons tour à tour des épisodes les mettre en avant. Des personnages incarnés par des canards, un peu à la manière de la famille de Picsou. Sauf qu’ici, ils sont les seuls canards sur la planète Terre car comme on le découvre dans l’épisode pilote, ils proviennent tous les six d’une autre planète dans une autre galaxie : Patinorion.

C’est en voulant échapper à un terrible saurien, Dragaunus, et sa bande, qu’ils finirent par emprunter un passage trans-dimensionnel et débarquer sur Terre.

Sur place ils rencontrent donc Phil, un manager d’équipe de hockey qui va les recruter et faire d’eux des poules aux œufs d’or. C’est ainsi que les Mighty Ducks vont partager leur vie entre deux choses : jouer au hockey dans l’équipe de Phil, puis combattre le crime, le mal et notamment Dragaunus dont il faut à chaque fois déjouer les plans, ce dernier essayant plus ou moins à chaque épisode de trouver du cristal de valorion pour recharger son vaisseau et lui permettre de détruire la terre et de rentrer chez lui.

L’équipe des Ducks, sur la glace

Il y a pas mal de choses intéressantes dans la série, l’humour notamment qui casse régulièrement le quatrième mur. Dans chaque épisode, les personnages vont employer des références en rapport avec le fait qu’ils sont justement dans un épisode, ou s’avoir s’ils reviendront pour une saison supplémentaire (la réponse étant non, il n’y a qu’une saison). Des petites références à d’autres productions Disney sont parfois insérés ici ou la, et il est à noter que l’action se déroule dans la ville de Anaheim, en Californie, ville ou se trouve le tout premier parc DisneyLand.

L’histoire s’inspire de l’équipe de hockey les Mighty Ducks d’Anaheim détenue par la Walt Disney Company jusqu’en 2005. Dans l’équipe, nous avons six personnages bien différents les uns des autres.

Wildwing Flashblade est le chef de la bande et des canards, et le gardien de but de l’équipe. Il devient le chef dans le pilote lorsque Canard, avant de disparaître, lui remet son masque et lui permet ainsi d’avoir plus de pouvoirs. Il est le grand frère de Nosedive et celui qui veut toujours se comporter de manière honnête et juste.

Nosedive Flashblade est le frère cadet de Wildwing et au départ, il n’était pas censé faire partie de la résistance. Dans l’équipe, il est le plus impulsif, et surtout le plus jeune. Il est très sympathique, très ouvert et son côté enfantin apporte souvent de l’humour. Il est celui qui s’habitue le mieux à la terre et devient ami avec Trash et Mookie. Sur glace, Nosedive est l’allier gauche. C’est souvent lui d’ailleurs qui casse le quatrième mur dont je parlais tout à l’heure.

Duke L’Orange, sur Patinorion, était un voleur de bijoux notoire qui a changé en rejoignant la résistance pour combattre Dragaunus. Son arme de prédilection est une épée. C’est un canard assez pondéré, parfois égoïste. Il a un cache œil (peut être a cause de son passé de voleur ?), Il était également autrefois le chef d’un gang. C’est le plus expérimenté des canards et possède un bon équilibre entre les compétences et la confiance. Sur la glace, il joue au centre.

Mallory McMallard, la jolie rousse, est une adepte des arts martiaux et l’une des deux filles du groupe. Elle a un franc parlé et n’hésites pas à dire tout ce qu’elle pense, notamment à juger les actes immatures de Nosedive. Elle a eu du mal à faire confiance à Duke, en raison de son passé. Son expérience militaire l’a rend très discipliné et elle attend la même choses des autres, tant elle respecte la hiérarchie. Elle est également très têtue. Sur la glace, elle est l’allier droit.

Tanya Vanderflock est le génie de la bande. Celle qui invente, qui est une pro de l’informatique et qui répare tout ce qu’il faut. Elle a donc un rôle crucial, Wildwing et les autres se tournant souvent vers elle pour des conseils. Malgré son intelligence, elle a beaucoup d’allergies, manque de confiance en elle, a une personnalité plus douce et est surtout moins bonne combattante que les autres. Elle fait souvent preuve d’ironie. Elle est la défenseur gauche sur la glace.

Check “Grin” Hardwing est un gros colosse, ayant une grande force brute mais surtout une philosophie très zen. Contrairement aux stéréotypes des gens forts, Grin est assez sage et ne laisse pas sa colère obscurcir son jugement. Il utilise rarement des armes, s’appuyant plutôt sur sa sagesse et sa force. Il a un grand sens de l’honneur et on peut toujours compter sur lui. Il forme un bon duo avec Nosedive. Il est également défenseur sur la glace.

Nosedive sera probablement le préféré des plus jeunes

Sur Terre, nous trouverons également dans les personnages réguliers Phil, leur manager qui ne pense qu’à l’argent et aux profits que lui apporterons les canards, et dans des rôles plus secondaires, les amis de Nosedive, Trash et Mookie ou bien encore l’inspecteur de police.

Les ennemis principaux sont dirigés par le saurien le seigneur Dragaunus, qui s’est entouré de différents sauriens qui vont se montrer la plupart du temps assez incompétent.

Si un reproche peut être fait à la série, c’est son côté assez redondant. Les épisodes se ressemblent souvent. Dragaunus (ou un autre ennemi de manière plus occasionnelle) présente une menace et les Ducks vont devoir l’affronter. Il y a un côté assez Power Rangers la dedans. Les personnages n’évoluent que très peu et chaque épisode peut parfaitement se regarder de manière stand-alone.

D’ailleurs, particularité, le dernier épisode de la série est en réalité l’épisode 21 (bien qu’il y en ai 26 dans la série), ce qui peut paraître curieux. Bien que la série pour l’époque était très intéressante, on a comme l’impression que Disney n’y croyait pas vraiment,. Par rapport aux autres séries du genre, elle est l’une de celles qui comporte du coup le moins d’épisode.

Mallaury et Wildwing sont parmi mes préférés

De mon côté je me suis fait l’intégrale a raison de deux-trois épisodes chaque matin depuis la sortie de Disney +, et bien que j’étais très heureux de la redécouvrir et assez nostalgique, on ne peut pas dire que j’étais à chaque fois captivé, parfois oui, j’avais du mal à rester attentif à l’épisode. Mais, il faut quand même la regarder, au moins quelques épisodes.

Les connaisseurs pourront également s’amuser à retrouver ici ou la dans les épisodes des parodies empruntées à d’autres grands films.

Au niveau des relations entre les personnages, ce qui m’embête le plus c’est que ça ne soit pas assez approfondi, ni creusé. Tout reste assez en surface, et pourtant, avec une équipe de six personnages tels que les Ducks, il y avait de quoi vraiment faire !


Retour en enfance !
5
Partagé

Le souvenir que j'en ai n'est finalement pas à la hauteur de cette lecture 20 ans plus tard. La série reste tout de même divertissante et sympathique et plaira aux enfants sans aucun doute. Les personnages reste cependant très attachants.

Regarder la série sur DIsney +
  • Design 5
commentaires
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More