fbpx

La Bande à Picsou (2017) – Ducktales

Les canards de Disney sont de retour !

C‘est le plus puissant de tout Canardville, Picsou… Picsou… Cette phrase vous dit quelque chose ? C’est comme cela que commence le générique de La Bande à Picsou ! Si vous avez grandit dans les années 90, vous connaissez alors cet univers de Disney qui regroupe tout l’entourage de Donald. En effet, à l’époque du « Disney Afternoon », Disney développe des séries animées de qualité et Ducktales (en France renommé La Bande à Picsou) est la première du genre. En 2017, Disney lance un remake de cette série (l’originale comportait 100 épisodes) et ce que je peux dire, c’est que je suis tout aussi fan de cette version plus moderne et plus adulte. Explications.

Les personnages principaux version 90 / 2017

Diffusée en France sur Disney XD, et plus récemment sur FRANCE 3, la série tire son épingle du jeu grâce à des personnages connus mais revisités pour l’occasion. Entre les deux versions, 30 ans s’est écoulé. Cela se voit tout d’abord à l’image avec une animation plus « ‘Comics ». Le style rappelle donc les bandes dessinées là ou la version Disney de 1990 ressemble d’avantage à ce qui se faisait à l’époque. Mais cela se retranscrit surtout par la personnalité de certains personnages. On repart donc à zéro et on se retrouve à Canardville avec un Balthazar Picsou au sommet de sa richesse.

Picsou a vécu d’innombrables aventures (notamment en compagnie de son neveu Donald, mais aussi de sa nièce Della qui sera ici au centre d’un mystère) et a pris sa retraite au sommet de son coffre fort.. Ce grand homme d’affaires va voir ses aventures repartir de plus belle lorsque son quotidien sera chamboulé par le retour de sa famille dans sa vie. Il faudra attendre la fin de la première saison (24 épisodes) pour alors comprendre pourquoi Donald et Picsou sont restés fâchés pendant près d’une décennie, mais pour l’heure, Balthazar va avoir la chance de rencontrer et découvrir ses trois petits neveux : Riri, Fifi et Loulou !

Les personnages principaux avec Zaza, Fifi, Flagada Jones, Picsou, Riri, Donald, Loulou et Mamie Baba

Si Picsou reste assez proche de sa version des années 90 (intelligent, rusé, malin, ingénieux, riche, aventureux), Donald retrouve une place de premier plan dans cette série. Très absent de la première mouture, il participe ici régulièrement aux aventures et sa maladresse légendaire est soigneusement utilisée à bon escient. Mais c’est surtout son aspect paternel et attendrissant envers ses neveux qui marquera le plus.

En parlant des neveux, ils sont ici bien plus exploités et développés que trente ans plutôt. Ici, chacun dispose de son propre style et de sa propre personnalité. Ils sont clairement les grands gagnants de cette relecture (avec Zaza évidemment, mais j’y reviendrais plus bas). Riri, le premier, est le plus intelligent et le plus sage des triplés. Le vrai Castor Junior, c’est lui. Il aime suivre le règlement et se comporte de la meilleure façon possible à chaque fois. Le second, Fifi, est une tête brulée qui fonce dans l’aventure sans réfléchir. Curieux et plutôt casse cou, il partage de nombreux points communs avec Zaza. Loulou, le dernier, est quand à lui le digne héritier de Picsou : il adore l’argent. A une différence prêt : c’est un véritable fainéant, paresseux qui se désole de devoir partir à l’aventure pour fournir le moindre efforts.

Le quatuor de choc !

Leurs personnalités seront explorées au travers des différents épisodes (chacun trouvant une manière de briller à sa façon) tout en exploitant également les failles de chacun. Mais comme je le disais plus haut, une autre belle réussite se trouve dans le personnage de Zaza Vanderquack. Petite fille de Mamie Baba, la gouvernante de Picsou, elle vit depuis des années dans le Manoir de l’homme riche. Couvée par sa grand mère qui l’empêche de sortir, elle est pourtant énergique, curieuse et très habile dans un tas de domaines. Capable de se battre, de relever n’importe quel défi elle est clairement l’héroïne de la série. Plus futée que les garçons (bien que parfois plus naïve face à la « vie » en général, notamment parce qu’elle n’a jamais fréquenté d’autres humains que Picsou ou sa grand mère), elle est capable de se sortir de n’importe quel mauvais pas. Un traitement qui la change radicalement de la petite fille innocente de l’œuvre original.

Parmi les autres personnages réguliers de la série, on ne peut oublier Flagada Jones, le pilote de Picsou incapable de faire un atterrissage sans se crasher, qui apparaît ici souvent au second plan et qui reste avant tout un ressort comique. Mamie Baba gagne également en profondeur avec un passé d’agent secret et qui s’avère être une véritable machine de guerre. Mais la série ne s’arrête pas la nous permettant de retrouver dans cet univers tout un tas de personnages secondaires de l’univers des canards dans des rôles plus ou moins réguliers.

Les affiches promotionnelles

Au fil des épisodes on retrouve ainsi l’inventeur Géo Trouvetou, dans une version plus geek du personnage et plus extrême tout de même. Arsène le majordome est devenu un fantôme protégeant la demeure. Gontran Bonheur et sa chance légendaire, le cousin Popop un peu à l’ouest ou la ribambelle d’ennemis de Balthazar Picsou. Les Rappetous dirigés par la maman apparaissent dans plusieurs épisodes, tout comme Gripsou, l’ennemi juré de notre oncle favori ou bien même Miss Tick. Cette dernière est d’ailleurs au cœur de la saison et du final de celle-ci.

Et la série ne s’arrête pas la, chez les nouveaux personnages nous pourrons noter Lena, la meilleure amie de Zaza qui se révèlera être la nièce de Miss Tick que cette dernière souhaite manipuler pour atteindre l’entourage de Picsou. Et comment ne pas parler de la parodie de Marck Zuckenberg qui dirige ici aussi l’un des plus grands réseaux sociaux ?

Affiche du Multiverse de Ducktales
La série compte poursuivre en se décidant peu à peu de développer un univers partagé avec les autres productions du Disney Afternoon de l’époque. On retrouve par exemple Myster Mask, le super héros dans sa propre série dont Flagada est fan ou bien même les méchants de la série Super Baloo dans un épisode sur les pirates de l’air. La série semble d’ailleurs envieuse de poursuivre cela avec une affiche dévoilée l’été dernier qui laisse présager le retour de bien nombres de personnages de chez Disney. Tic & Tac, les rangers du Risque, les personnages de Super Baloo, de la bande à Dingo ou même Daisy Duck seront ainsi de la partie !
Le Scénario des différents épisodes est de bonne facture. Je ne me suis jamais ennuyé. La série garde différents fils rouges en fond, développe correctement ses personnages et ses intrigues et nous rappelle à tous de très bons souvenirs. La série ose, va plus loin que l’originale et traite de différents sujets sans jamais se répéter. Que les aventures soient à l’autre bout du monde ou au Manoir Picsou, elle réussit dans son écriture à ce que l’on s’attache à chacun des protagonistes.

 

Della Duck, la mère des triplés enfin mise en valeur dans une série
La série entame sa troisième saison outre Atlantique la ou en France la seconde est encore en cours de diffusion. Le seul regret que j’ai pour l’instant c’est qu’aucune sortie intégrale en DVD ne semble prévu, par contre, il est certain que vous pourrez découvrir ce petit chef d’œuvre sur la plateforme Disney + dès le mois de novembre !

Je vous laisse avec le nouveau générique de la série qui rappellera à tous de nombreux souvenirs, j’en suis certain !

9
Wouhou !

En somme, ce reboot est une excellente relecture comme on aimerait en voir d'avantage ! C'est toute mon enfance qui me revient 20 ans plus tard. J'aime l'énergie de cette série, les personnages, les intrigues. Certains seront déçus par le nouveau design, mais un seul conseil : allez bien plus loin, regardez au moins cette première saison dans son intégralité et après faites vous votre propre idée.

  • Aldric 9

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More