fbpx

Disney – 101 – Raiponce

D'un rêve à la réalité

Enfin, il fallait attendre 2010 et cette relecture du conte des Frères Grimm pour que Disney sorte de sa longue traversée du désert (le début des années 2000 ayant cumulé une ribambelle de suites horribles ou de films dont peu de personnes se souviennent aujourd’hui). Car oui, après l’âge d’or des années 1990, il était difficile de retrouver un film qui marque autant que le fera Raiponce à sa sortie.

La rencontre de Raiponce, sa poêle et Flynn Ryder

Raiponce – ou Rapunzel dans sa version d’origine – dispose d’un grand pouvoir. Déjà, elle est l’amoureuse officielle de mon meilleur pote (oui, oui c’est un adulte, mais il est amoureux de cette princesse). Plus sérieusement, ses cheveux d’or peuvent briller lorsqu’elle chante et guérir n’importe quelle blessure ou inverser le temps, et donner la jeunesse éternelle. Il n’en faut pas plus pour que la petite fille se fasse kidnapper par la vilaine Mère Gothel alors qu’elle n’est qu’un bébé.

Victime du syndrome de Stolckhom, et pensant réellement que Gothel est sa mère, Raiponce va vivre enfermée jusqu’à ses 18 ans en haut d’une tour sans voir une seule seconde le monde extérieur. La jeune fille à la (très) longue chevelure ignore donc qu’elle est une princesse. Profitant d’un départ en extérieur de sa « mère », elle rencontre alors un bandit nommé Flynn Ryder qui viendra se cacher dans sa tour.

La rencontre des deux personnages est – évidemment comme dans tout bon Disney – le début d’une fantastique aventure qui se transformera en belle histoire d’amour. Raiponce se démontre alors être une héroïne complexe pleine d’états d’âme. Elle s’en veut de trahir la volonté de celle qu’elle pense être sa mère, et en même temps, a envie d’aller à la rencontre des lumières dans le ciel qui s’illuminent à chacun de ses anniversaires.

Gothel se fait passer pour la mère de Raiponce

Naïve, insouciante, elle porte un regard d’enfant sur ce monde extérieur qu’elle découvre et se démontre être pleine de ressource, d’énergie et de courage. Face à elle, son compagnon de route (qui se nomme en réalité Eugène), est égocentrique, présomptueux et se démontre de prime abord comme un anti-héros. Mais il faudra creuser d’avantage, à l’image de Raiponce, pour comprendre qui est réellement ce jeune homme et toute son histoire.

Raiponce brille par ses nombreux personnages secondaires. Comme le veut la tradition Disney, des compagnons animaux sont présents. Mais leurs présences est parfaitement dosée. Pascal est une bonne conscience pour Raiponce la ou Maximums, tout d’abord en chasse du voleur Flynn Ryder, deviendra un fidèle allié sur qui les deux nouveaux amis pourront compter. A l’instar de certains films, pas besoin qu’ils parlent, tant Raiponce qu’Eugène parviennent à les comprendre très facilement.

Maximus, aussi fort qu’un soldat

Du côté de la méchante, Gothel n’a rien à envier à ses consœurs maléfiques. Cependant, elle se montre particulièrement machiavélique et convaincante. Plus d’une fois, j’ai eu l’impression qu’elle aimait réellement Raiponce. Au delà du pouvoir qu’elle peut lui conférer, je me suis bien demandé si au fond, elle ne s’était pas réellement attachée à la jeune fille et à jouer sa mère ? Toujours est-il que la relation de Raiponce et Gothel n’est pas banale.

La révélation sur l’identité de Raiponce et ses retrouvailles avec ses parents sont bien évidemment des scènes très émouvantes. Les bandits de la Taverne se montrent également touchant autour de la chanson « Moi j’ai un rêve », mais à côté, le film de manque pas d’humour. Raiponce et sa poêle, les états d’âme de la jeune fille, sa découverte du monde extérieur ou bien encore la guerre entre Maximums et Eugène… Et de l’action il y en a. Ouvertement le film s’adresse à tous les publics. Il enchaîne sans aucun temps mort des scènes dantesques, des morceaux musicaux inoubliables et des scènes émouvantes.

Pascal, le compagnon inséparable de Raiponce

En parlant de la bande son, chacun y trouvera son compte. Il est à noter que la V.O. est jouée et chantée par Mandy Moore et Zachary Levi. Si vous l’ignorez, la première est actuellement à l’affiche de la superbe série This Is Us dans le rôle de Rébecca. Quant à Zachary, je le découvre actuellement dans la série Chuck dont je me fais l’intégrale avec Johan.

Alors il est évident que du côté animation, j’ai une préférence pour la 2D (enfant des années 90 que je suis), mais ici, la 3D je l’ai vite oublié me laissant entraîner par le scénario et par les personnages. Johan de son côté fut ébloui par la qualité d’animation au niveau des cheveux. Il sait a quel point c’est un détail compliqué, notamment dans l’univers des jeux vidéos pour les développeurs.

Les affiches de recherche d’Eugène, un bon gag récurent du film

Evidemment, même si j’apprécie beaucoup le film, je lui trouve quand même certaines longueurs. Personnellement, je ne suis pas très fan des personnages secondaires, seuls Raiponce et Eugène m’ont réellement plu. Comme pour beaucoup de films Disney, on connaît la fin dès le début (oui ils vont finir ensemble, oui la méchante va perdre, oui la princesse va retrouver ses parents) et j’aurais sans doute aimer un peu plus de surprises.

Egalement, sachez que vous pourrez retrouver les personnages du film dans deux suites. La première est un court métrage qui se déroule quelques temps après et qui s’intitule « Le Mariage de Raiponce » (vous savez donc ce qu’il s’y passe…), et enfin depuis 2017 Disney Channel diffuse également une série « Raiponce, la série » qui se passe à la suite du mariage de la jeune princesse et qui voit inclure de nouveaux personnages.

 

7
Épique

Epique et fantastique, ce film peut vous réconcilier avec pas mal de déconvenues Disney du début des années 2000. Film familial, il est à voir et revoir à nouveau. Le plaisir sera toujours au rendez-vous. Vous allez vous laisser entraîner par les chansons et apprécier découvrir l'innocence et l'insouciance de la nouvelle princesse Disney.

Amazon
Acheter sur Amazon
  • Aldric 7
  • Johan 7

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More